GNASSINGBÉ ANNONCE LA CRÉATION D’UNE UNIVERSITÉ ISLAMIQUE A SOKODÉ


Après les fournitures scolaires et les tables bancs, le commissaire des impôts, Essowavana Adoyi était samedi à Sokodé pour octroyer des bourses d’études aux meilleurs élèves du Complexe Islamique de Sokodé et pour faire un don important de matériels informatiques au même établissement scolaire. Des actes posés au nom de Faure Gnassingbé, le chef de l’État togolais.

Ces actions qui font suite à celles de 2015, montrent l’engagement de Faure Gnassingbé à aider les élèves de ce complexe en particulier et ceux de tout le pays en général, à étudier dans les meilleures conditions pour constituer la relève de demain appelée à poursuivre sa vision d’un Togo stable et prospère.



Ainsi à travers, la Fondation Al-Ihsane, 19 meilleurs élèves des cours primaires jusqu’au lycée du Complexe Islamique de Sokodé  ont bénéficié d’une bourse de 20.000 FCFA chacun. Une façon pour le donateur de faire la promotion de la culture de l’excellence en créant l’émulation chez chaque apprenant.

En plus des bourses d’études, 10 ordinateurs HP de haute gamme et une imprimante laser d’un coup de 5.000.000 FCFA ont été offerts à l’école.

Remerciant le chef de l’État pour sa générosité, Noureni Ouro-Sama, le président de la Fondation Al-Ihsane a imploré Allah d’accorder sa grâce à Faure Gnassingbé pour la réussite et la poursuite de sa mission à la tête du Togo. Il a fait remarquer que ces bourses et dons informatiques réconfortent son complexe dans sa politique de la culture de l’excellence.

« En faisant ce don, nous voulons que les élèves des écoles coraniques s’intéressent aussi à l’outil informatique qui est très important actuellement » a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Nous voulons que dans l’avenir ces élèves soient callés dans la maitrise de l’outil informatique de l’outil informatique et dans la recherche du savoir via internet ».

Aussi a-t-il profité de la circonstance pour annoncer la création dans les toutes prochaines années de l’université islamique à Sokodé 

« Nous envisageons dans l’avenir ouvrir une école pour les parents d’élèves la nuit. Nous avons aussi l’intention de créer une université islamique à Sokodé dans les cinq prochaines années » a-t-il annoncé.

Pour le commissaire El-Hadj Ahmed Essowa-vana Adoyi, le parrain de la Fondation Al-Ihsane, le chef de L’État étant un homme de parole vient à travers ce geste d’honorer sa promesse il y a trois ans lorsqu’il faisait don de tables bancs audit complexe.

Et comme d’habitude, M. Adoyi  a saisi l’occasion pour inviter les élèves à plus d’ardeur dans les études afin d’être la relève de demain. De même, il les a exhortés au respect de l’autorité, à bannir l’incivisme dans leurs comportements de tous les jours.

Par ailleurs, il a eu à échanger avec les enseignants du complexe et des imams de la ville de Sokodé sur les valeurs de la paix, de la tolérance et du vivre ensemble et les a invité à être des messagers de la paix dans leurs prêches et enseignements et surtout de s’abstenir  de la propagande de la haine et de l’extrémisme religieux qui ne sont pas des valeurs de l’islam.

Selon lui, l'islam appelle au respect de l'autorité et aux institutions de la République.

Edem VIDZRO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire