LE MOUVEMENT "EN AUCUN CAS" INVITE LA C14 A CONSULTER DORÉNAVANT LE PEUPLE AVANT TOUTE PRISE DE DÉCISION


Le mouvement "En aucun cas" est très remonté contre la C14 qui, sans avoir consulté le "peuple" a accepté suspendre les manifestations pendant le déroulement du dialogue. En conférence de presse mardi à Lomé, le mouvement dirigé par Foly Satchivi a exigé des leaders de la C14, dorénavant l’accord du peuple avant la  prise de toute  décision en son nom.

Pour le mouvement "En aucun cas" porté sur les fonts baptismaux, il y a quelques semaines, l'acceptation de la coalition à suspendre les manifestations pendant le déroulement du dialogue sur recommandation du facilitateur est inadmissible. Et pour cause elle a accédé à la demande sans l'avis du peuple qu'elle dit représenter à cette table de discussions. 

"... nous voulons donner notre avis sur l'accord suicidaire signé par nos amis de la coalition des 14 partis, lequel fait objet d'une interprétation volontaire erronée de la part du gouvernement. (...) Nous invitons donc nos amis de la coalition à tirer les conséquences nécessaires de cette situation. Du coup, nous pensons qu'elle ne doit plus rien signer sans avoir au préalable obtenu quitus du peuple. Elle doit à chaque étape informer et consulter le peuple" souligne le mouvement dans sa déclaration liminaire de circonstance.

En ce qui concerne la lutte, le mouvement de l'ex défenseur des droits des étudiants et des élèves, entend entamer un plan B, dont les contours restent voilés pour le moment.

Avant d'envisager à mettre en exécution le plan B, le mouvement a déjà exploré une piste A qui consistait à solliciter la sagesse de certaines personnalités de renommée pour faire partir Faure Gnassingbé pacifiquement du pouvoir.

Toujours dans le but de sa lutte pour un Togo meilleur, le mouvement a sillonné quelques villes et villages du pays pour toucher du doigt le quotidien pénible des togolais.

 Esaïe EDOH

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire