LE TOGO PRÉSENTE LES RÉSULTATS DE LA MISE EN ŒUVRE DU CIR


Au Togo, dans le but de renforcer les capacités institutionnelles des structures d'appui au commerce pour une meilleure participation du Togo dans le commerce régional et mondial, le gouvernement est rentré depuis 2012 dans un partenariat avec le Cadre Intégré Renforcé (CIR). 5 ans après ce partenariat, le secrétariat de mise en œuvre du programme a présenté mardi à Lomé, l'état d'avancement aux partenaires techniques et financiers.

Destiné aux pays les moins avancés, le CIR a permis au gouvernement togolais de poursuivre sa politique de réduction de pauvreté en vue du mieux-être des populations. Déjà en 2010, le Togo a réalisé un diagnostic de l'économie nationale pour ressortir le rôle que joue le commerce dans le pays.

Ce diagnostic a été mis à jour en 2017 grâce au soutien du CIR et a permis au gouvernement de procéder au cadrage macro-économique permettant une analyse de l'environnement socio-économique. 

Dans le cadre de ce programme, le Togo a mis en œuvre deux projets contribuant à la pris en compte du commerce dans les stratégies de développement et le renforcement des capacités  productive et commerciale de la filière Soja.

"Dans l'optique de l'activité projet 1, beaucoup d'acteurs ont été formés pour mieux organisé leurs activités. Et dans le cadre du projet 2, beaucoup de chose ont été également réalisés notamment la mise en place d'un conseil interprofessionnel de de la filière Soja au Togo. Le projet catégorie 2 a aussi renforcé la capacité des transformateurs et des exportateurs pour mieux accéder aux marchés internationaux", a indiqué Amenkey Jules, chargé de suivi et évaluation, projet Soja au ministère du commerce.

Le CIR, est un programme multi-donateur de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) destiné à faire du commerce un outil essentiel de croissance et de réduction de la pauvreté dans les pays les moins avancés. Il est en œuvre dans une cinquantaine de pays.

Cet atelier de présentation de résultats, rappelons-le, a été ouvert par le ministre en charge du commerce Bernadette Legzim Balouki et la représente du PNUD au Togo, Khardita Lo N'diaye.

 Esaïe EDOH 


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire