AMÉLIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES : LE TOGO S'ENGAGE POUR LA PROMOTION DE L'ÉNERGIE RENOUVELABLE


Une délégation de la société Bloomberg New Energy Finance (BNEF) était à Lomé du 23 au 25 mai dernier dans le cadre de la réalisation de l’étude Climatescope 2018. Au terme de cette visite de travail, la délégation a annoncé avoir constaté des avancées significatives dans l'amélioration du climat des affaires au Togo et a formulé des recommandations.

La mission de cette délégation conduite par Éléonore Lazat est portée sur l’attractivité des investissements dans le secteur des énergies propres.

Les travaux de la mission ont permis d’échanger sur l’état des lieux et les perspectives des domaines clés de l’étude, notamment, le cadre institutionnel et réglementaire du secteur, les investissements et les financements, les chaines de valeur des secteurs des énergies à faible teneur en carbone et des énergies propres et les activités de gestion des gaz à effets de serre.

En effet,  conformément à son Plan National de Développement (PND) et aux Objectifs de Développement Durable (ODD), le Togo ambitionne d’atteindre d’ici 2030, un taux d’électrification de 100% avec 50 % d’énergies renouvelables dans son mix énergétique, d’assurer son indépendance énergétique, et de contribuer à une meilleure prise en compte des aspects liés aux changements climatiques en ligne avec les engagements pris au niveau international, notamment à travers l’Accord de Paris.

A en croire la mission,  l’atteinte de ces ambitions nécessite une mobilisation significative de financements privés en complément aux ressources publiques. Suite à cette remarque, les parties prenantes ont relevé l’importance de capitaliser les résultats de cette étude pour accompagner les efforts du gouvernement en matière de mobilisation d’investissements pour le secteur des énergies renouvelables. 

Ainsi il a été recommandé que notre pays exploite les résultats de Climatescope pour entre autres: donner une visibilité mondiale accrue aux efforts fournis par le Togo pour créer un climat d’affaires favorable pour la promotion des énergies renouvelables ; informer un large éventail d’investisseurs internationaux et d’institutions de financement, des opportunités présentes et des potentialités futures qu’offre le secteur de l’énergie propre au Togo ; mettre en exergue sur le plan international, les efforts faits par le Togo dans la mise en œuvre de sa « Contribution Déterminée au Niveau National (CDN) dans le cadre de la Convention Cadre Des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), notamment les engagements en matière de mesures d’atténuation de gaz à effets de serre ; mettre en place un processus multi-acteurs d’identification des avantages comparatifs du Togo à renforcer et des défis à relever pour offrir aux investisseurs privés, un cadre plus attrayant et compétitif en matière d’énergies renouvelables, en tirant des leçons de l’expérience et de l’évolution des 99 autres pays couverts par l’étude Climatescope de Bloomberg New Energy Finance; et convenir d’une feuille de route pour améliorer progressivement l’attractivité des investissements dans le secteur des énergies renouvelables en capitalisant sur l’approche utilisée par le Togo pour l’amélioration du Doing Business.

Sandra Johnson

La mise en œuvre de ces recommandations fera l'objet d'une étude dont les résultats seront disponibles dans la période Octobre-Novembre de cette année.

Pour tirer le meilleur profit de cet exercice, le gouvernement togolais envisage organiser après la publication du rapport de l’étude, un atelier de capitalisation des résultats afin d’en tirer les implications d’actions pour une meilleure attractivité et une compétitivité accrue du secteur des énergies renouvelables, un secteur clé pour la croissance économique et le bien-être des populations.

A l'issue des trois jours de travaux, la délégation s’est félicitée de la préparation efficace de cette mission.

Elle n'a pas manqué de  remercier Ably Bidamon, ministre des mines et de l’énergie et mme Sandra Ablamba Johnson, coordonnateur national de la Cellule Climat des Affaires auprès de la Présidence, pour l’efficacité de leur coordination stratégique et technique. 

Le gouvernement togolais, pour sa part a remercié les acteurs de l’administration publique, du secteur privé, de la société civile et les partenaires au développement pour leur contribution de qualité aux travaux de la mission. Il a également témoigné sa gratitude à la société Bloomberg New Energy Finance pour l’efficace coopération pendant la mission et exprimé leur souhait d’établir avec elle un partenariat stratégique pour accompagner notre pays dans ses efforts du développement des énergies renouvelables.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire