DES FEMMES LEADERS FORMÉES POUR LA TRANSFORMATION DU SOJA


Afin de contribuer à la réduction de la malnutrition sous toutes ses formes au Togo, le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) dans l’élaboration de sa phase additionnelle, a réajusté certaines interventions pour prendre en compte les aspects liés à la nutrition. Ainsi, il a été décidé de former des Femmes Leaders (FL) et sages-femmes (accoucheuses) sur les transformations du soja afin qu’elles puissent à leur tour la vulgariser dans leurs localités pour la diversification de l’alimentation dans le pays. L’objectif est  d’encourager la consommation des produits locaux et de lutter efficacement contre la malnutrition.

Cette formation de 3 jours ouverte mardi à Lomé, sur les démonstrations culinaires des mets à partir des cultures à forte valeur nutritionnelle se fera de manière progressive pour atteindre les FL de tous les districts du Togo. Au cours de la formation, il s’agira de sensibiliser les FL sur l’utilisation des outils de communication nutrition ANJE, rappeler les règles d’hygiène de base pour une transformation saine des aliments, rappeler quelques règles d’hygiène alimentaire,  et de leurs apprendre à faire les mets à base du soja (le lait, le fromage, la viande, la pâte de soja, la sauce de soja).

Pour Helene Némé-Bali, secrétaire générale du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pèche, le soja est une variété riche en protéine végétale. Il s’avère donc nécessaire d’aider les bénéficiaires à diversifier leur alimentation et à mieux transformer le soja pour conserver ses valeurs nutritives.

 « L’objectif c’est qu’on puisse consommer ce que nous produisons. Des efforts sont faits pour booster la production locale du point de vue agricole. Quoi de mieux que de produire et de consommer ce que nous produisons », a-t-elle déclaré.

Edmond VIDZRO

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire