GILBERT BAWARA ANNONCE DES AVANCÉES DANS LE TRAITEMENT DES DOSSIERS DES ENSEIGNANTS STAGIAIRES


Le cri de détresse des enseignants stagiaires semble être entendu par le gouvernement togolais. Réagissant sur la question de ces enseignants, le ministre de la fonction publique Gilbert Bawara a indiqué que des mesures sont prises par le gouvernement pour satisfaire ses derniers qui auront bientôt une avance sur salaire en attendant satisfaction totale de leur plateforme revendicative.

A nos confrères de Togobreakingnews, le ministre Bawara a déclaré que la descente des enseignants stagiaires devant son ministère le mardi dernier pour exprimer leur ras-le-bol était légitime.  Voilà pourquoi le gouvernement a jugé normal de répondre sans perdre le temps à leurs revendications.

"En tant que ministre de la fonction publique, et même comme citoyen, je comprends parfaitement l’exaspération des enseignants stagiaires concernés et les difficultés qu’ils éprouvent dans leur vie quotidienne et leurs activités", a expliqué le ministre Gilbert Bawara.
Il a également indiqué que les inquiétudes soulevées par les enseignants stagiaires constituent une réelle préoccupation pour le gouvernement qui a instruit les services du ministère de la fonction publique et ceux des ministères des finances et de l’éducation à intensifier le traitement de leurs dossiers entre temps rangés dans les placards. 
Bien que des instructions ont été données pour un traitement rapide des dossiers, Gilbert Bawara (Photo) a notifié que la rigueur sera au rendez-vous dans la vérification des diplômes et pièces fournis à l’occasion des recrutements.
"Nous allons aussi agir pour faciliter et permettre l’octroi des avances sur salaires, en attendant le bouclage dans le traitement des dossiers" a-t-il précisé
Dans le but de répondre efficacement aux besoins des enseignants stagiaires, Gilbert Bawara recevra ce mercredi une délégation des enseignants concernés afin de les rassurer et  de leur expliquer les formalités et procédures d’accès aux avances sur salaires. 
Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire