LES CHEF D’ÉTAT-MAJOR DE LA CEDEAO A LOMÉ POUR CONTRIBUER A LA PAIX ET LA STABILITÉ RÉGIONALES


Du 14 au 16 avril 2018, les Chefs d’État-major des pays membres de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) se réunissent à Lomé pour travailler de concert afin d’avancer sur l’agenda régional dans le domaine de la paix, de la stabilité et de la sécurité. Il s’agit de la 38ème réunion du Comité des Chefs d’État-major des pays membres de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). 

La réunion de Lomé, va permettre aux principaux responsables militaires de l’organisation sous régionale de faire le point de l’exécution des recommandations de la 37e réunion, d’examiner pour décision la montée en puissance de la Force en Attente de la CEDEAO (FAC) et de la mission en Gambie, notamment les effectifs et surtout la logistique à pourvoir et s’informer sur les opérations actuelles de la CEDEAO.

Ainsi pendant trois (3) jours, les Chefs d’État-major des pays membres de la CEDEAO vont élaborer des stratégies communes en vue de la sécurité dans l’espace.

"La réunion du Comité des Chefs d'État-major de la CEDEAO est une plateforme d'échanges et de débats sur toutes les questions touchant à la sécurité et la paix dans notre région. Il est un outil chargé du renforcement de l'intégration régionale dans le domaine de la défense et de la sécurité dans notre espèce communautaire que nous voulons stable, paisible et sécurisée", a déclaré le général de division du Togo, Félix Abalo Kadangha, le président du Comité des Chefs d’État-major de la CEDEAO.

Pour lui, " la paix et la sécurité sont des prérequis indispensables au développement". C’est pourquoi, il a mis l’accent sur la nécessité de renforcer les capacités logistiques dans l’espace pour rendre encore plus efficace le déploiement et la gestion des missions de soutien à la paix.

En ouvrant les travaux de la 37e réunion, le ministre d'État auprès de la Présidence de la République chargé des affaires présidentielles, Esso Solitoki, représentant le Chef l'État, Faure Gnassingbé qui est le président du Comité des Chefs d'État-major  de la CEDEAO a invité les  principaux responsables militaires de l’organisation sous régionale à bien  jouer leurs rôles de conseiller technique auprès du Conseiller Paix et Sécurité en vue de la sécurisation de tout l’espace.

"Mutualiser nos moyens sera l'arme la plus sûr pour arriver à bout de l'insécurité dans notre sous-région", a-t-il indiqué.

Rappelons que la cérémonie d'ouverture a été marquée par la passation symbolique de charge entre le représentant du chef d’État-major du Liberia et le général de division du Togo, Félix Abalo Kadangha.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire