DR JOSEPH ADJOGNON ANNONCE UNE ENTENTE ENTRE POUVOIR ET OPPOSITION SOUS PEU


Juin 2003- juin 2018. Il y a de cela 15 ans que le Dr  Joseph Adjognon a eu la vision de créer le  Ministère International de Prière du Changement.  A l’occasion de ces 15ans de vie, il  a été organisé une série d’activités spirituelles chapeautée ce dimanche  par un culte d'action de grâce dit, dans les locaux de l'église  à Agoè Atchanvé.

Placé sous le thème : « Dieu va t’établir », ce culte d'action de grâce à l'occasion des 15 ans du Ministère International de Prière du Changement (MIPC) a réuni l'ensemble des fidèles en tenue autour de leur pasteur et plusieurs autorités religieuses, publiques et traditionnelles. Au rythme des chants de louanges et d'adoration  et dans une ambiance festive, les fidèles ont glorifié le Seigneur pour la vie de leur église au cours de ces 15 dernières années.

Le pasteur Adjognon a dans son exhortation de circonstance, encouragé ses fidèles à demeurer ferme dans la foi afin de bénéficier davantage de la bonté du Seigneur.

Dans le souci de poursuivre l'œuvre du Seigneur, les responsables du MIPC, ont au cours de la célébration des 15 ans, faire part de leur volonté à mettre les bouchers doubles pour propager davantage la bonne nouvelle aux âmes perdues. Ils ambitionnent également achever la construction de leur temple.

Dans son adresse à l’église, Dr Joseph Adjognon a fait mention de la crise sociopolitique et surtout d’un début de sortie de crise.

« Le Togo traverse des moments difficiles. Et cela inquiète plus d’un. Mais, je vous le dis d’ici le mois d’août, il y aura une entente entre le pouvoir et l’opposition » a-t-il prophétisé.

Le MIPC, en effet était en 2003 sous la domination de l'Eglise Biblique Salut et Vérité avec 4 fidèles sous un cocotier à Adjougba, un quartier d'Agoè-Nyivé. Il est devenu MIPC suite à un miracle qui s'est produit dans la vie d'une fidèle. 

Entre temps installé à Agoè Kofi-Panou, il est aujourd'hui à Agoè Atchanvé avec plusieurs centaines avec fidèles.

Edmond VIDZRO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire