LE PROF DODZI KOKOROKO SUSPEND LES SOUTENANCES DE THÈSE POUR MIEUX LES ORGANISER


Depuis qu’il est à la tête du  "Temple du Savoir de Lomé", le Prof Dodzi Kokoroko ne ménage aucun effort pour créer les conditions, les meilleures pour une formation de qualité des étudiants. Et l’une de ses conditions est  la réorganisation des soutenances de thèses à l’Université de Lomé. Cette réforme en cours, oblige la présidence de l’Université à prendre un arrêté pour suspendre momentanément les soutenances de thèse en fin de parcours doctorat.

Cette décision de la présidence de l’Université de Lomé, motivée par les contraintes budgétaires ne signifie pas la fin des soutenances pour les étudiants de l'Université de Lomé en quête de doctorat.

"Suite à la décision N° 014/UL/P/SG/2017 du 16 février 2017 fixant les modalités d’encadrement des doctorants par les directeurs de thèse admis à faire valoir leurs droits à la retraite, et à la note de service N° 012/UL/P/SG/2017 du 28 février 2017 à l’attention des étudiants inscrits en thèse de doctorat depuis plus de 5 ans, le nombre des thèses pour la soutenance a augmenté de façon exponentielle. L’Université de Lomé, en raison des contraintes budgétaires, est obligée de suspendre momentanément les soutenances de thèse", explique la note circulaire du Prof Dodzi Kokoroko (Photo).

Pendant qu’elles sont suspendues, la présidence de l'Université de Lomé poursuit les  discussions avec  la Direction des Affaires Académiques et de la Scolarité (DAAS) en vue de leurs réorganisations.

"Des discussions sont en cours entre la Présidence de l’Institution et la Direction des Affaires Académiques et de la Scolarité (DAAS) pour une régularisation rapide de cette situation qui ne doit pas prêter à confusion et donner lieu à des interprétations erronées notamment celles faisant penser que les doctorants sont autorisés à financer la prise en charge de leur soutenance" indique le communiqué.

En effet, "l’application stricte de l’arrêté de N° 014/UL/P/SG/2017 du 16 février 2017 permettra" indique le communiqué,  "à la Présidence de préciser les modalités afférentes à l’organisation de chaque soutenance de thèse de doctorat à l’Université de Lomé". Ces modalités sont notamment le logement des membres de jury externes, la prise en charge des frais de voyage dans les conditions les plus favorables, les indemnités des membres du jury, selon les modalités en vigueur à l’Université de Lomé.

D'après  la présidence de l'Université de Lomé, la prise en charge des frais de la soutenance par l'institution demande une anticipation et une organisation stricte. Voilà pourquoi " l’Université de Lomé se réserve donc le droit de ne plus rembourser des frais inhérents à une quelconque soutenance de thèse".

De même, la présidence de l'Université de Lomé a décidé du  réajustement des frais d’inscription en thèse pour compter de cette année académique.

Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire