LE PROGRAMME GPE-ABIDJAN A BESOIN DU SOUTIEN DU TOGO


Afin de présenter le Programme de formation en Gestion de la Politique Économique (GPE-Abidjan) de l’Université Félix Houphouët Boigny aux autorités de l’administration togolaise, une mission de haut de la direction dudit Programme  a séjourné, depuis le 18 juin dernier au Togo. Cette mission de haut niveau a eu à rappeler aux autorités togolaises, l’apport du GPE-Abidjan dans la mise en cohérence entre des politiques publiques et la proposition de programmes pertinents  aux partenaires techniques et financiers.

Conduite par le Prof. Clovis Alexandre Assemien, la mission a eu des séances de travail avec le ministre togolais de l’enseignement supérieur et de la recherche, les directeurs de cabinets du ministère de l’économie et de la planification du développement ainsi que d’autres personnalités de l’administration. Et, il était question de présenter les objectifs de la mission, décrire le Programme avec ses objectifs afin d’obtenir l’appui du gouvernement  pour les bénéficiaires togolais du Programme de formation en Gestion de la Politique Économique (GPE-Abidjan).

Destiné aux pays de l’Union Économique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et ceux francophones hors de l’espace, le Programme GPE-Abidjan était jadis, financé par la Banque Mondiale et la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF). Le retrait de ce dernier, oblige la direction du Programme à trouver de nouveaux financements pour la pérennité du Programme d’où, cette tournée de sensibilisation des gouvernements dont les pays sont bénéficiaires pour leurs appuis financiers à ce programme de formation.

Convaincu que le Togo ne sera pas absent au rendez-vous de l’intégration sous régional et de la globalisation, car au-delà des textes, l’intégration est comme le dit la CEDEAO une affaire des peuples, le Prof. Clovis Alexandre Assemien croit en l’appui financier du gouvernement togolais pour la poursuite du Programme.

« Nous partons avec la conviction que nous sommes sur la même longueur d’onde.  Les autorités togolaises nous ont promis de faire leur mieux pour qu’il y ait davantage de cadres qui participent au programme mais surtout que le programme ne disparaisse puisque c’est un programme d’excellence au profit des gouvernements », a-t-il déclaré.

Et pour que le Togo tire le maximum de profit de ladite formation, le Prof. Clovis Alexandre Assemien a invité les autorités à une exploitation optimale des bénéficiaires de la formation du GPE-Abidjan.

« Nous avons échangé avec les autorités togolaises et nous les avons sensibilisés à une meilleure utilisation de ces cadres qui sont formés. Nous avons également saisi l’occasion pour redynamiser le réseau des bénéficiaires togolais du Programme », a-t-il indiqué.

Depuis que le Programme se déroule, il a contribué à la formation de 617 cadres dont 46 de l’administration togolaise. Paul Kokou Aboussa, l’un des tous premiers bénéficiaires togolais du Programme GPE-Abidjan a témoigné du bien du programme et de son apport aujourd’hui, dans  la prise de décision en matière de politique économique et de gestion.

« Les compétences acquises au cours de ma formation sont d’une utilité importance pour moi dans l’exercice de mes fonctions en matière de gestion des politiques publiques et économiques » nous a-t-il confié.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire