OPÉRATION "ENTONNOIR" : LA MORT DE LOUIS ANOUMOU FAIT SAUTER "LE BOUCHON" A L’ENTRÉE D’ANÉHO


 Bien qu’il soit interdit, certains individus continuent de s’adonner au trafic illicite du carburant frelaté (Boudè).  Informée de l’arrivée d’embarcation de carburant par le fleuve Mono à hauteur de Tokpli, une équipe de la cellule "Entonnoir" s’y est  dépêchée pour intercepter le produit et procéder aux saisies d’usage. Au cours de l’opération, "l’équipe a été violemment prise à partie par les jeunes trafiquants virulents et surexcités" amenant celle-ci,  à bout de gaz lacrymogènes à faire recourt aux balles réelles pour se sauver. Bilan un mort et des blessés aussi bien des éléments des forces de sécurité que des trafiquants.

Ce grave incident qui s’est produit le 8 juin dernier à Tokpli, et a coûté la vie au jeune, Louis Anoumou relance le débat sur le commerce du Boudè et des interventions de la cellule "Entonnoir" dans la lutte contre ce trafic illicite.

"Ayant constaté que les éléments de forces de sécurité ont épuisé leurs stocks de gaz lacrymogènes, ces jeunes trafiquants ont essayé d'encercler ceux-ci, après avoir érigé des barricades enflammées par endroits sur l'axe routier entre le rivage et le fleuve. C'est alors que des tirs de sommation ont été effectués pour dissuader les manifestants et permettre aux éléments de s'exfiltrer. Malheureusement un trafiquant été touché. Il a été rapidement évacué à l'hôpital de Tsévié où il a succombé quelques heures plus tard des suites de ses blessures" a indiqué le Gal Yark Damehane.
 
Dans un communiqué, le Gal Yark Damehane, le ministre de la sécurité et de la protection civile déplore l’incident et présente ses condoléances à la famille éplorée et un prompt rétablissement aux blessés.

Selon le Gal Yark Damehane, le commerce de l’essence outre par les voies autorisées présente des risques pour le trafiquant que pour la population environnante.

" [...], il rappelle aux populations que le trafic de carburant par des voies, autre que celle autorisée, qui constituent un danger sécuritaire aussi bien pour le trafiquant que pour la population environnante, nonobstant son caractère de sabotage de l’économie nationale, est strictement interdite sur toute l’étendue du territoire national. Par ailleurs, il demande une franche collaboration des populations et compte sur leur bonne compréhension" a-t-il souligné dans le communiqué.
    
La mort de ce natif de Tokpli qui en est une de trop, de l’opération "Entonnoir" a obligé le Gal Yark Damehane à procéder à une réorganisation de la cellule. En entendant, les résultats de l’enquête ouverte sur cet incident fâcheux pour situer les responsabilités, le Gal Yark a décidé de "sauter" la barrière de l’opération "Entonnoir" communément appelé "bouchon" à l'entrée de la ville d'Aného. 

Rappelons que l’intervention de la cellule "Entonnoir" a permis de saisir 10 motos et 8 tonneaux d'essence. 


Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire