RAPAA DÉTERMINÉE A ÉRADIQUER LA CONSOMMATION DE LA DROGUE AU TOGO


Le phénomène de consommation des substances psychoactives prend de l'ampleur à travers le monde. Pour informer l'opinion national et international sur les risques de ce phénomène sur la santé de l'homme et les actions qu'elle mène pour l'éradiquer, l'ONG Recherche Action Prévention Accompagnement des Additions (RAPAA) a tenu mardi à Lomé une conférence de presse, qui marque également la Journée internationale de lutte contre l'abus et le trafic de drogues.

Le phénomène de consommation des substances psychoactives, constitue un véritable problème de santé. En ce jour qui est consacré à la lutte contre la drogue, RAPAA met un accent particulier sur l'usage de ces substances par les jeunes. Ainsi, elle déplore la banalisation de ce phénomène et souligne la stigmatisation qui l'entoure avec des réactions de déni, de déresponsabilisation et de discrimination.

L'ONG RAPAA, face à ce fléau et dans sa volonté de le freiner, mène des actions d'envergure. On note l'accompagnement des personnes souffrant de cette addition, la consultation de 80 personnes, le renforcement de capacité des acteurs impliqués dans la lutte contre l'abus et le trafic de drogues.

"Pour nous, c'est une journée où nous sensibilisons l'opinion national et international sur le risque de l'usage de la drogue. Nous fêtons ce que nous avons pu réaliser avec les moyens limités, nos partenaires et toute l’équipe", a indiqué Catherine Touré Khadija, présidente du conseil d’administration du RAPAA.

Dans le cadre de la 4ème célébration consécutive de cette journée, RAPAA a lancé une série d’initiative pour attirer l’attention de l’opinion publique sur le phénomène de la consommation de la drogue. Il s'agit  d'émission radiophonique en langue locale et une conférence-débat  à l’Université de Lomé.

L’objectif de ces initiatives est, à en croire Catherine Touré Khadija, de susciter l’engagement de tous les acteurs pour éradiquer le phénomène de trafic et d’abus de la drogue au Togo.

"C’est une journée phare au cours de laquelle nous essayons de  sensibiliser le grand public, faire du plaidoyer auprès des autorités, et mobiliser l’ensemble des acteurs pour nous appuyer à enrayer ce phénomène devenu un véritable phénomène de santé publique  et de société" , a-t-elle indiqué.

L'ONG RAPAA, depuis sa création en 2013, mène des actions de lutte contre toute forme d'addition. Ceci à travers les recherches, le plaidoyer, la prévention et la prise en charge.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire