UNIR SE RÉJOUIT DE L’IMPÉRATIF RÉAFFIRMÉ DES FACILITATEURS D’ORGANISER LES LÉGISLATIVES


Le communiqué sanctionnant le dernier round des discussions entre pouvoir et opposition sous la facilitation de Nana Akufo Addo et Alpha Condé, est au centre aujourd'hui, des débats politiques. Il est interprété de diverses manières dans chaque camp. Du côté du parti au pouvoir l'Union pour la République (UNIR), on se félicite dudit communiqué et dit avoir pris acte de la date de fin novembre comme échéance pour la tenue des élections législatives.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi par le secrétariat de l’Union pour la République, l'on se félicite de l'annonce de l’"impératif réaffirmé’’ d’organiser les élections législatives avant fin novembre 2018 et en prend donc acte.

Le parti présidentiel, dans son communiqué,  exprime "sa gratitude aux facilitateurs désignés par le CEDEAO pour leur constante sollicitude et leurs inlassables efforts en vue de la résolution des tensions socio-politiques au Togo et félicite les parties prenantes pour l’ambiance de la convivialité et de la responsabilité qui a prévalu au cours des travaux".
Il se réjouit également du compromis trouvé entre les parties prenantes pour la poursuite des activités parlementaire conformément texte constitutionnel au-delà de l’échéance prévue.
Tout en se félicitant des avancées enregistrées durant les discussions, le parti UNIR réaffirme sa disponibilité et sa bonne foi à poursuivre le dialogue jusqu'à la résolution définitive de la crise sociopolitique au Togo, ceci dans le respect des normes de la démocratie et de l’État de droit.
Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire