LE CADERT FAIT DU PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ UNE PRIORITÉ


Le Centre Autonome d’Eudes et de Renforcement des Capacités pour le Développement au Togo (CADERT) en partenariat avec la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) organise depuis jeudi à Lomé une rencontre sur les "partenariats public-privé au Togo". Prévue pour deux jours, elle vise à appuyer les actions des entreprises par le gouvernement togolais afin de créer un cadre favorable au développement.
 
Cette rencontre intervient suite au constat selon lequel les partenariats public-privé sont devenus un instrument de mobilisation de ressources dans le financement du développement des pays.
« Le gouvernement togolais fait des partenariats publics-privés, l’une de ses priorités en vue de renforcer les bases d’une croissance forte et durable. Il a entrepris des actions pour créer un cadre propice au développement des partenariats public-privé. Mais il reste encore un long chemin à parcourir car leur usage demeure limité en dépit des profits économiques qu’on peut en tirer. C’est dans le souci de remédier aux insuffisances que cette rencontre sur les partenariats public-privé au Togo a été envisagée par le CADERT », a souligné Gnassingbé Odilia, directeur exécutif du CADERT.
Cet atelier d'échanges, se tient en prélude au forum de haut niveau sur les partenariats publics-privés (PPP) prévu dans les prochains jours. Il permettra aux participants d'acquérir une meilleure compréhension du concept PPP. Ainsi, des thématiques seront développées en ce sens durant les travaux.
"La première journée de l’atelier sera consacrée à la notion de partenariat public-privé, comment fonctionne-t-il, quels sont ses typologies, dans quel cadre on le met en œuvre et quelle est la procédure qui conduit à arriver à la décision de faire un projet en mode de partenariat public-privé ? Le deuxième jour, il y a aura une focalisation sur l’agriculture autrement dit comment le secteur privé peut déjà mieux s’insérer dans le secteur agricole, quelles sont les opportunités d’investissement et ensuite on verra quels sont les interactions possibles ou encore comment on peut utiliser l’outil partenariat public-privé pour développer le secteur agricole au niveau du Togo ?", a indiqué Junien Nze Biyoghe, économiste au CADERT.
Ladite rencontre rentre également dans le cadre de l'étude que mène le CADERT sur la contribution des partenariats publics-privés au développement du secteur agricole au Togo.
Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire