AFFAIRE D’ARRIÉRÉS DE SALAIRES : L’IAEC DÉNONCE UNE CAMPAGNE DE SABOTAGE


École de référence dans la sous-région, L'Institut Africain des Études Commerciales (IAEC) fait l’objet d’une cabale médiatique portant le mécontentement et  la colère du corps enseignant qui se retrouverait avec  6 mois d'arriérés de salaires. Dans un communiqué rendu public lundi, la direction générale de l’école s’étonne de ces informations, qu’elle qualifie de campagne de diffusion de fausses informations et de sabotage de la part de certains individus mal intentionnés qui ont pour objectif manifeste de porter atteinte à l'image de marque de leur école de formation universitaire. Lisez plutôt !

Communiqué de l'IAEC

Campagne de désinformation et de sabotage contre l'IAEC

L'Institut Africain des Études Commerciales ( IAEC), une école du groupe BK-Université est la cible d'une véritable campagne de diffusion de fausses informations et de sabotage de la part de certains individus mal intentionnés qui ont pour objectif manifeste de porter atteinte à l'image de marque de cette école de formation universitaire, reconnue dans la sous-région comme une école de référence avec à son actif des années d'expérience.

En effet, des informations dénuées de tout fondement font état du mécontentement et de la colère du corps enseignant qui se retrouverait avec  6 mois d'arriérés de salaires. 

Ces informations, maladroitement diffusées sur les réseaux sociaux et par une certaine presse, qui refuse obstinément de faire du recoupage avant toute publication sont l'œuvre de personnes de mauvaises foi, qui ont pour seul objectif de nuire aux intérêts et à la renommée de cette école qui se distingue sur la place par de nouveaux partenariats signés avec des Universités de renommée internationale en Afrique, en Europe, aux États-Unis et en Asie. 
Nous pouvons citer SUPMTI et PIIMT au Maroc, l'Université publique de  Wolverhampton en  Angleterre, CFPNC leader africain de l'aéronautique du  Maroc  et l'AUL  aux États-Unis en Floride.

IAEC est un opérateur économique qui joue sa partition à l'essor de l'économie de ce pays ; mais comme tout opérateur économique, sa trésorerie a eu elle-aussi à subir des fluctuations suite à la longue crise que le Togo a traversée en 2017. Mais des mesures ont été prises pour y remédier.

Face donc à ces fausses informations, la direction de l’École tient à préciser que dans ses comptes, à ces jours, elle ne doit pas six (06) mois d'arriérés à ses enseignants, mais seulement un (01) mois.

Seul le dernier mois n'a pu être honoré.
Le règlement sera effectif dès la reprise pour les enseignants, les responsables de filières et de parcours.

Par ailleurs, l’École tient à rappeler que, mis à part sa place de pionnière dans la formation en BTS au Togo, elle fait partie des meilleures écoles sur la place en matière de formations  universitaires reconnues par l’État togolais.

Par conséquent, l'IAEC réaffirme son  engagement à œuvrer aux côtés des autorités, des communautés et des familles afin de les accompagner dans l'éducation et la formation des apprenants et leur demande de lui accorder toujours leur confiance.

Fait à Lomé, le 12 août 2018

La Direction Générale
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire