FOOTBALL : CLAUDE LEROY, N’EST-IL PLUS LE SORCIER BLANC ?


La magie du "sorcier blanc" ne fonctionne plus ? Après deux années et quatre mois passés à la tête des Éperviers, la méthode Claude Leroy ne fait plus l'unanimité. Sa plus grande performance au Togo,  est cette raclée (5-0) des Éperviers, mise à la modeste équipe de Djibouti au stade de Kégué. Dans toutes ces incertitudes, le Togo, aura à se frotter au Bénin, dans un match "importantissime" de qualification pour la CAN 2019, le 09 Septembre prochain.

A son arrivée en avril 2016, c'était une liesse populaire. A cette époque, le Togo tenait enfin un sélectionneur de très haut niveau. Les premiers mots de Claude Leroy (Photo) en tant que nouveau sélectionneur des Éperviers donnaient un brin d'espoir.

"Il y a de très bons joueurs dans cette équipe. Le Togo est un pays de football qui obtient depuis déjà pas mal d'années des résultats intéressants. Et je suis convaincu qu'il peut faire encore mieux" a-t-il déclaré dans les colonnes du journal Le Monde.

Quelques années plus tard c'est le fiasco. Le Togo sous Claude Leroy est classé 124èm mondial et 33èm africain. Pire classement pour le Togo, depuis plus de vingt ans.

Après une CAN catastrophique au Gabon en 2017, la méthode Claude Leroy, qui rime avec dictature, a fait fuir des joueurs qu'il encensait à son arrivée.

"Quand vous regardez attentivement l'effectif, on y voit la qualité. Il y a Agassa, Adebayor, les frères Ayité, Gakpé, Akakpo, Romao" a-t-il fait remarquer.

Les résultats positifs avec Claude Leroy tombent comme les larmes du chien. Des résultats en dents de scie qui ne font pas progresser l'équipe nationale. Des sélections de joueurs hasardeuses pour des matches primordiaux. Aucune logique dans le choix du sélectionneur togolais, il fait également montre de défaillance tactique. Cette incertitude grandissante, dans laquelle baigne l'équipe nationale du Togo, lui rapproche d'un match "capitalissime". Celui du 09 Septembre prochain face aux Écureuils du Bénin.

Le Togo se doit de réagir face au Bénin pour ne pas voir ses chances de qualifications s'amoindrir. Le destin du peuple togolais sera encore une fois entre les mains d'un magicien qui n'est plus inspiré.

John ATTISSO

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire