LÉGISLATIVES DU 20 DÉCEMBRE : LE GOUVERNEMENT CRÉE LA FORCE SPÉCIALE DE SÉCURITÉ ÉLECTION


Malgré les interpellations  de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition qui continue de contester la légitimité de la CENI, l'organisation des élections législatives prévues pour le 20 décembre prochain se poursuit en toute tranquillité. Le gouvernement en guise de soutien à l’organisation de ces élections par  la CENI vient de créer en conseil des ministres la Force Spéciale dénommée Force Sécurité Élection 2018 (FOSE 2018).

Le gouvernement a pris cette décision de soutien sécuritaire en conseil des ministres de ce mardi. Cette force sera placée sous la supervision de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et sous le commandement opérationnel du ministère en chargé de la sécurité.

La FOSE 2018, d'après le communiqué sera composée de 8000 agents issus de la gendarmerie et de la police nationale. Elle aura pour mission entre autre de maintenir la paix, assurer la sécurité ainsi que la libre circulation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national avant, pendant et après les élections de 2018.

Elle prendra également toutes les mesures pour maintenir ou rétablir l’ordre public en relation avec l’organisation des élections durant toutes les étapes du processus électoral notamment le recensement, la campagne, les opérations de vote, le dépouillement et la proclamation des résultats.

Cette troupe de 8000 hommes aura également la responsabilité d'assurer la sécurité des lieux de meeting ou de manifestations publiques pendant la campagne électorale, des bureaux de vote, des candidats, des commissions électorales, des chefs de partis politiques, ainsi que du matériel électoral, en observant la plus stricte neutralité à l’égard de tous.

Le gouvernement informe par ailleurs l'opinion nationale et internationale que la création et le déploiement de la « Force Sécurité Élection 2018 » ne remet pas en cause les missions traditionnelles dévolues aux forces de défense et de sécurité.

Esaïe EDOH 

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire