LES CONSEILS D'AGBEYOME KODJO A LA C14


Après avoir attiré l'attention du gouvernement sur sa responsabilité dans la résolution de la crise politique togolaise, le président du parti Organisation pour Bâtir dans l'Union un Togo Solidaire (OBUTS), Agbéyomé Kodjo, lance un appel à ses frères de l'opposition togolaise. Il exhorte ceux-ci à leur tour à faire preuve de pragmatisme et de responsabilité.

Dans un communiqué du parti rendu public mercredi, l'ancien premier ministre Agbéyomé Kodjo (Photo)
fait des propositions en guise de contribution à la résolution de la crise politique togolaise. 

Primo, il souhaite l’introduction d’un nouveau projet de loi modificative de la constitution, notamment sur la limitation des mandats du chef de l’État, et le choix du scrutin majoritaire à deux tours pour l’élection du président de la République.

Secundo, il propose le réaménagement du cadre électoral pour y introduire les éléments nécessaires garantissant un scrutin juste transparent et équitable afin de prévenir et  réduire les contestations lors de la proclamation des résultats. 

Tertio, il recommande un rééquilibrage de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)  afin dit-il "d’éviter de déporter les facteurs de la crise actuelle au lendemain des élections".

L'application de ces propositions, ressort de la bonne volonté de l'ensemble de la classe de l'opposition voilà pourquoi Agbéyomé Kodjo rappelle à la coalition des 14 partis politiques de l’opposition que "le combat pour l’ancrage de la démocratie, de l’état de droit et de l’alternance politique ne saurait se limiter au périmètre de leur collectif, et que dans le contexte actuel, seul un large rassemblement de toutes les forces en lutte pour une meilleure gouvernance serait salutaire pour le peuple togolais". 

Suite à cet rappelle, l'ancien premier ministre "exhorte les leaders de la C14 à faire preuve de pragmatisme et de responsabilité, dans la résolution du contentieux qui les oppose aux pouvoirs publics pour une sortie rapide de crise".  Cela "y va de l’intérêt national", conclut le communiqué.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire