L'UMT RÉCLAME LA TÊTE DES INDIVIDUS QUI ONT MIS A FEU LES MOSQUÉES


Suite à l'incendie de quatre mosquées et la destruction des exemplaires de coran à Lomé, l’Union Musulmane du Togo (UMT) était face à la presse mardi pour condamner ces actes de vandalisme.
 
Les 27, 31 juillet et le 3 août dernier à Lomé, des biens religieux islamiques ont été profanés. Quatre (4) mosquées mises à feu et des corans ont été déchirés par des individus malintentionnés.
L'Union Musulmane du Togo a dénoncé et condamné au cours d’une conférence de presse, avec force tous ces actes de vandalisme et attire l’attention de la communauté nationale et internationale que celui qui a révélé "le Saint Coran en est son Gardien et les mosquées ses Maisons".
Pour l'UMT, ces actes sont « ignobles » et « provocateurs » raison pour laquelle elle demande par conséquent aux autorités de redoubler d’effort pour la sécurisation des lieux de cultes et d’accélérer des enquêtes judiciaires en vue de retrouver les auteurs de ces actes et les punir conformément à la loi.
« Les auteurs de ces actes de vandalisme qui cherchent à mettre en péril le vivre ensemble religieux et l’entente inter-religion au Togo ne verront pas leurs objectifs atteints et les musulmans vivront en parfaite harmonie comme toujours avec toutes les obédiences religieuses », indique Bouraima Innoussa, président de l'UMT.
Malgré la douleur ressentie L’UMT a tenu à saluer la réaction spontanée du gouvernement togolais à travers les ministres de la sécurité et  de la justice, qui ont effectué une visite sur les lieux en vue de constater de visu les faits.
Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire