7EM FOCAC : LA CHINE MET 60 MILLIARDS DE DOLLARS A LA DISPOSITION DE L'AFRIQUE


C'est avec une promesse juteuse aux pays africains que s'est ouvert le 7èm Forum sur la Coopération sino-africaine  lundi à Beijing en terre chinoise. Le n°1 chinois a annoncé dans son discours d'ouverture, la mise à disposition des pays africains, une enveloppe de 60 milliards qui servira à financer les projets de développement du continent.

Cette enveloppe de 60 milliards de dollars mise à la disposition des pays membres du FOCAC, traduit, d'après le président chinois, Xi Jinping les principes qui ont toujours guidé les relations entre la Chine et l’Afrique, "caractérisés essentiellement par la non-ingérence dans les affaires intérieures des pays et le respect de leur souveraineté

Le N°1 chinois a également  annoncé dans son discours, huit  (8) initiatives en faveur des pays membres du FOCAC portées principalement sur le développement des infrastructures, la modernisation de l’agriculture, la formation et le renforcement de capacité des jeunes, la santé, le marché unique du transport aérien africain dont le Président Faure Gnassingbé a été désigné Champion par ses pairs, la paix et la sécurité, le soutien aux importations en provenance de l’Afrique et l’annulation des dettes non remboursées arrivant à terme en n 2018.

Prenant la parole pour sa part, le  président sud-africain Cyril Ramaphosa, co-président du FOCAC a salué les progrès de la Chine en matière économique et de développement, a rappelé également les grands principes qui gouvernent les relations entre la Chine et l'Afrique. 

Il a ensuite apprécié la nouvelle initiative de la Chine d'accorder à nouveau 60 milliards de dollars pour le développement du continent.

Il a aussi invité à travailler davantage à l'équilibre des échanges commerciaux entre la Chine et l'Afrique pour que les deux parties puissent tirer bénéficie.

Le président en exercice de l’Union africaine (UA), le rwandais Paul Kagame, après avoir remercié la Chine pour cette grande initiative qu’est le FOCAC, a tenu à préciser que le FOCAC est devenu un moteur puissant de développement pour l’Afrique. Voilà pourquoi il a insisté sur le renforcement des institutions sur le continent afin de rendre les pays capables d’attirer le maximum d’investissements. 

Les travaux de ce sommet se poursuivent ce mardi avec d'autres grandes annonces.

Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire