DIVISÉS SUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA FEUILLE DE ROUTE DE LA CEDEAO, LE COMITÉ DE SUIVI DÉPARTAGE POUVOIR ET C14


Le Comité de suivi de la feuille de route pour une sortie de crise au Togo, recommandé par le sommet du 31 juillet des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se réunit ce lundi à Lomé. Cette première réunion du Comité de suivi sera consacrée à l’évaluation de la mise en œuvre de la feuille de route.

A cette réunion à laquelle prennent part pouvoir et opposition, il sera question pour les uns d’arrêter un chronogramme consensuel de mise en œuvre des décisions prises le 31 juillet dernier et d’aboutir à une feuille de route plus détaillée et pour d’autres, il s’agira juste d’une séance d’évaluation et d’appui des actions déjà entreprises.

Selon Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, de cette réunion sortira une feuille de route détaillée.

« En nous référant à la dernière rencontre, le président de la Commission avait été très clair en nous informant que la première réunion du Comité de suivi aura pour objet d’arrêter un chronogramme consensuel pour la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO. Avec une grande sérénité, nous sommes attendons voir une feuille de route plus détaillée et quelque chose de plus concret qui permettra de commencer véritablement la mise en œuvre des décisions », a-t-elle déclaré.

Pour Gilbert Bawara, le ministre de la fonction publique, le Comité de suivi est à Lomé pour suivre et appuyer l’application et la mise en œuvre des recommandations.

« Il est effectivement prévu une réunion du Comité de suivi institué par la feuille de route et les décisions de la CEDEAO. Elle a essentiellement pour but de suivre et appuyer l’application et la mise en œuvre de ces décisions. Le Comité de suivi est composé des représentants des facilitateurs et du président de la Commission de la CEDEAO. Et ce suivi s’effectue auprès des parties prenantes et des institutions et autorités togolaises », a-t-il déclaré.

Rappelons que la délégation de la CEDEAO déjà présente à Lomé est composée des représentants des facilitateurs, Nana Akufo-Addo et d’Alpha Condé, du président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Brou, accompagné des membres de son cabinet.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire