LE MOIS DE LA DIASPORA : DAPAONG ET MANGO A L’HONNEUR SAMEDI



Le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et ses partenaires déroulent le mois de la diaspora. Véritable marathon lancé le 05 septembre 2018 à Lomé, l’équipe du CJD était ce samedi à Dapaong à 600 km de la capitale Lomé. Face à des jeunes enthousiastes, l’esprit du mois de la diaspora a été décliné autour du thème central : « Émigration, Décentralisation et Opportunités de développement ». Deux communications auront retenu l’attention du public venu s’imprégner des concepts et exprimer certaines de leurs préoccupations.

La première communication présentée par Adom Orphée, coordination du CJD,  a porté sur la décentralisation et a permis aux jeunes de Dapaong, lors des échanges de mieux comprendre leur participation au processus afin de contribuer plus efficacement au développement de leurs différentes localités. Les préoccupations à ce sujet portent essentiellement sur l’accélération dudit processus afin que sur l’établissement des pièces d’identité par exemple, il y ait plus de rapidité et moins de tracasserie. La formation des cadres dans le domaine de l’enseignement a été évoquée pour permettre de disposer des formateurs dans tous les domaines. Ce qui favorise la transmission des valeurs citoyennes aux générations présentes et futures.

La deuxième communication présentée par M. Gozo Bertin, expert en Développement économique et communautaire, a porté sur les opportunités de Développement au Togo et dans la sous région ouest africaines. Le communicateur a focalisé l’attention des jeunes de Dapaong sur la Maison du Savoir et des Opportunités (MSO) du CJD, un projet phare pour favoriser l’éclosion de nouvelles énergies et de nouveaux profils de citoyens. Les secteurs porteurs tels que l’Agriculture, l’Industrie, les Nouvelles technologies et l’Énergie ont été sérieusement recommandés par l’orateur. Outre la  MSO, il a indiqué que la Maison de la Diaspora du CJD sera bientôt opérationnelle et permettra aux Togolais de l’extérieur et les étrangers vivant au Togo, de pouvoir disposer d’un référent de taille pour leur orientation et la facilitation à leur pleine participation au développement. 

L’émigration a également été au cœur des échanges. L’important est de revenir enrichi par de nouvelles idées, des connaissances et des expériences à adapter, pour booster les efforts et les initiatives de ceux qui sont restés sur place, et donc partir dans de bonnes conditions. Ce qui permet de bien vivre régulièrement à l’étranger et de s’accomplir. Un film sur le témoignage d’une togolaise revenue du Liban et qui raconte son calvaire, a été projeté pour illustrer cette communication.

 

Les jeunes de Dapaong ont souhaité que de telles occasions se renouvellent souvent pour atteindre un plus grand nombre de populations et favoriser une vraie prise de conscience. 

Après Dapaong, la délégation du CJD s’est retrouvée à Mango, toujours dans le Nord du pays. Mêmes communications et même enthousiasme peuvent être notés. Attentifs et  réceptifs, les jeunes de Mango n’en attendaient pas moins. L’occasion est bonne et ils ont même proposé un sketch pour sensibiliser leurs pairs et leurs parents sur le paiement des impôts. La culture citoyenne basée sur la participation du citoyen aux charges de l’État. Prochaine étape, Kanté. 

GAPOLA
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire