LE NET DE GERRY TAAMA APPELLE A UN SURSAUT PATRIOTIQUE POUR UNE SORTIE DE CRISE


Le plat indigeste  servit aux togolais par le pouvoir et l’opposition lors de la première  réunion du Comité de suivi désole Gerry Taama. Le Nouvel Engagement Togolais (NET) regrette l'incapacité notoire dont ont fait preuve les représentants du gouvernement, du parti au pouvoir et l'opposition au cours de la  rencontre du Comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO. Suite ce constat regrettable, il appel à travers un communiqué, tous les acteurs politiques à un sursaut patriotique.

Pour Gerry Taama (Photo), c'est vraiment regrettable que jusqu'à ce jour, les togolais soient incapables de se parler et s'entendre sur de moindre chose. Et pire, c’est qu’ils attendent la  solution à la crise, d'autres personnalités de la sous-région.

"Selon les informations en sa possession, le Nouvel Engagement Togolais note que cette première réunion n'a accouché d'aucune décision majeure allant dans le sens de la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles,  la rencontre a, au contraire, démontré aux yeux des représentants de la CEDEAO et du monde entier l'incapacité notoire des deux protagonistes à engager véritablement des discussions de fond sur les questions épineuses. Pire, les regards semblent se tourner vers les deux facilitateurs, leurs Excellences Nana Dankwa Akufo-Ado et Prof. Alfa Kondé dont on espère qu'ils apporteront les réponses idoines aux questions intérieures dans un État souverain", souligne Gerry Taama dans le communiqué.

Tout en remerciant les représentants de la CEDEAO et les facilitateurs pour leur engagement dans la résolution de la crise, Gerry Taama se dit préoccupé par la tournure des choses qui amenuise les chances de sortie de crise.

"Le Nouvel Engagement Togolais tient avant tout à remercier les représentants de la CEDEAO et les deux facilitateurs pour leur constante disponibilité à accompagner le Togo vers une sortie de crise véritable. Mais le NET est particulièrement inquiet de la tournure que prennent les événements. Aucune des deux parties ne semble disposer à lâcher du lest et le Togo est offert en spectacle dérisoire aux yeux de la communauté internationale", souligne le communiqué.

Étant que les réunions de Comité de suivi sont prévues pour évaluer la situation, le NET propose aux protagonistes de retrouver d'avance pour se parler afin de faciliter la tâche aux représentants de la CEDEAO.

"Pour le NET, les réunions du comité de suivi se devraient être des perches à saisir par l'ensemble des acteurs et particulièrement les deux protagonistes, pour avancer sur les véritables questions des réformes. Mieux, le NET pense qu'en amont de ces réunions, les deux protagonistes devraient se retrouver pour discuter entre Togolais et aplanir les divergences. Le temps où la politique se faisait à distance et par média interposé est révolu", conseille Gerry Taama.

Pour le NET, le prix payé depuis le 19 août 2017 est déjà assez lourd pour que le Togo se donne le luxe d'une nouvelle crise socio-politique.

En conséquence, il appelle urgemment les deux camps à dépasser les clivages partisans, à sortir des retranchements personnels pour aborder dans un esprit de sursaut patriotique, les vraies questions. Continuer à procrastiner les réformes et maintenir le statu quo ne font guère honneur à notre pays.

Au-delà de tout, le NET reste convaincu que même hors la présence des facilitateurs, le génie togolais peut faire triompher la question des réformes si tant est que l'intérêt du peuple soit la véritable motivation de chacun des deux protagonistes.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire