LÉGISLATIVES DU 20 DÉCEMBRE : UNIR AFFUTE DÉJÀ SES ARMES


A l'approche des élections législatives prévues pour le 20 décembre, le parti au pouvoir, Union pour la République (UNIR) s'active pour se tailler  la part belle du lion. C'est dans cette dynamique que le bureau du Mouvement des Jeunes pour Unir (MJU) a tenu une rencontre d'échanges jeudi avec la jeunesse du parti.

La rencontre s'est déroulée en présence des députés et cadres du parti au pouvoir à l’instar du ministre de la fonction publique, du travail, et de la réforme administrative, Gilbert Bawara, sous le thème : "Implication des jeunes dans le processus électoral ".

Cette initiative a permis au bureau national du MJU d’informer les jeunes de la préfecture du Golfe sur les enjeux des élections législatives du 20 décembre prochain. Dans le souci d'encourager la candidature des jeunes, les participants ont été informés des critères de candidature du parti et des mesures d’accompagnements qui sont réservés aux candidats d’UNIR.

"Depuis la session des Chefs d’Etat et de gouvernement le 31 juillet dernier, une date pour les élections législatives dans le pays a été fixée qui est le 20 décembre 2018. C’est une date butoir pour nous parce que ces élections représentent un enjeu stratégique pour notre parti. Nous devons confronter notre majorité actuelle en  lui apportant au moins les 4/5 des sièges. Donc il était question pour nous à travers cette rencontre d’informer les jeunes sur leurs rôles dans ce processus", a confié à  Alandja Sampo, délégué adjoint à la mobilisation et aux affaires électorales du MJU.

"Le président de notre grand parti accorde une grande importance à la jeunesse et il se bat pour que la jeunesse soit au centre du développement de ce pays. C’est pour ça qu’il encourage les candidatures des jeunes. Le parti a ouvert depuis quelques jours les candidatures pour que tous ses membres ayant 25 ans au moins puissent se manifester pour les élections législatives", a laissé entendre Noël DePoukn, délégué en charge de la mobilisation et des affaires électorales du MJU.  

Le ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara, porte-parole du gouvernement a pour sa part entretenu les participants sur l’actualité sociopolitique du pays et félicité la détermination des jeunes à soutenir la politique du Chef de l’Etat. 

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 10 septembre 2018.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire