PACÔME ADJOUROUVI ÉQUIPE DES APPRENTIES COUTURIÈRES DE NOÉPÉ


Depuis son retour au Togo en 2017, Pacôme Adjourouvi s’est engagé politiquement aux côtés du chef de L’État, Faure Gnassingbé. Dès lors, il se bat et défend la politique de ce dernier pour un Togo prospère. A sa manière, cet avocat de formation participe au développement du pays. Dimanche  à Noépé, il a offert dix (10)  machines à coudre à (10) apprenties couturières en fin d’apprentissage.
 
Selon Pacôme Adjourouvi, conseiller spécial du chef de l’État, chargé de la diaspora, ce geste s’inscrit dans le cadre du mandat social du président de la République. Un mandat de la solidarité, de la fraternité pour aider les plus fragiles à démarrer dans la vie.
« J'ai été invité et j'ai été surpris par la qualité des apprenties qui étaient arrivées en fin d'apprentissage. J'ai estimé qu'il fallait les aider, c'est ce que j'ai fait conformément à ce que le chef de l’État a toujours promu c'est-à-dire, la solidarité, l'aide, l'entraide pour faire reculer la pauvreté, la misère dans notre pays », a-t-il déclaré.
Natif de Noépé, Pacôme Adjourouvi estime que la préfecture de l’Avé ne doit plus rester en marge du développent que connait le Togo, depuis l’avènement de Faure Gnassingbé au pouvoir. D’où l’appel à l’union des fils et filles de l’Avé autour du développement de la préfecture.
« L'Avé doit connaitre un démarrage économique fulgurant, c'est ma seule ambition avec mes sœurs, mes frères. Tous les ressortissants de l'Avé nous devons nous unir pour bâtir une Avé forte et puissante dans le Togo de demain »,  a-t-il souhaité.
Tout en remerciant le donateur, les bénéficiaires des machines à coudre ont promis en faire bon usage pour le rayonnement du métier de couture dans la préfecture.
Pour Déla Agbagnon, porte-parole des bénéficiaires, ces dons leurs permettront d’exercer valablement ce qu’elles ont appris durant leur apprentissage.
Profitant de la cérémonie de remise des machines, Pacôme Adjourouvi a invité tous les fils et  toutes les filles de la préfecture de l’Avé et du Togo entier à aller s'inscrire sur la liste électorale en vue des élections pour que le Togo puisse continuer son développement.

« Les élections nous diront qui est réellement majoritaire dans ce pays et les citoyens ont une arme, et c'est la carte d'électeur et ils doivent utiliser cette carte pour dire leur choix, ce qu'ils veulent pour le pays. J'exhorte tous ceux qui sont conscients de leur responsabilité politique d'aller se recenser et voter le 16 ou le 20 Décembre pour élire les futurs dirigeants de notre pays », a-t-il conclu.

GAPOLA
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

1 commentaires:

  1. Je pense à mon humble avis que ce qui est important et urgent pour le peuple togolais est d'avoir une parfaite connaissance sur la notion de décentralisation, si non les compétences seront belles et bien laissées on ne serait pas en mesure d'en servir.Merci. Je suis ATCHON ATSOU.

    RépondreSupprimer