RECENSEMENT ÉLECTORAL : OBUTS DEMANDE À SES MILITANTS D’ALLER CHERCHER LEUR CARTE D’ÉLECTEUR


Le démarrage du recensement électoral dans le cadre des élections législatives, locales et le référendum s'annonce pour le 1er octobre prochain. À la veille de cette activité qu'organise la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), les partis politiques donnent des consignes à leurs militants. Contrairement à la C14 qui appelle ses militants à rester à l'écart de ce processus, l'Organisation pour Bâtir dans l'Union un Togo Solidaire (OBUTS) demande aux siens de sortir massivement pour aller se faire recenser.
 
Pour le parti d'Agbeyomé Kodjo(Photo), pas question de rester à l'écart du processus électoral. C'est dans ce sens qu'il appelle ses militants et l'ensemble des togolais à aller se faire recenser.
Selon Agbéyomé Kodjo, prendre part pleinement au processus électoral en invitant ses militants à se faire recenser en vue de  disposer de leurs cartes d'électeurs, est une manière pour aboutir à la lutte pour le changement dans le pays.
"Les défis à relever pour libérer les énergies et les talents de notre jeunesse sont nombreux et exigent que tous  les acteurs politiques des forces de changement, travaillent en bonne intelligence et en synergie pour la réalisation des aspirations du peuple togolais dans sa quête de vouloir vivre ensemble dans une République qui protège, qui offre les meilleures chances de réalisation à tous  et crée les conditions de son épanouissement", a-t-il expliqué.
Tout appelant ses militants à prendre part au recensement électoral, l'ancien ministre reconnaît que la place de son parti n'est plus garantie à la CENI puisqu'elle sera recomposée. Cette recomposition de la CENI a fait des mécontents mais à OBUTS, bien qu'elle lui enlève sa place, ne l'incrimine pas. L'essentiel pour ce parti est que cet accord trouvé au sortir de la 2ème réunion du comité de suivi de la CEDEAO ait emporté l’adhésion de l’ensemble de la population.
"Nous saluons la décision de recomposer la CENI afin que celle-ci poursuive, le processus électoral de manière consensuelle, avec l’ensemble des protagonistes, pour des scrutins crédibles et justes et pour la prévention des conflits post électoraux" a-t-il déclaré.
Agbéyomé Kodjo a indiqué d'ailleurs que le représentant de son parti à la CENI est disposé à passer le témoin dès le moment venu à son successeur.
Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire