RENTRÉE SCOLAIRE: YMCA-TOGO AUX CHEVETS DES ENFANTS DÉMUNIS


Depuis le lundi 24 septembre 2018, les élèves ont repris le chemin des classes pour le compte de l'année scolaire 2018-2019. Et malgré cette rentrée scolaire, nombreux sont-ils, ces élèves qui vont à l’école sans les fournitures scolaires. L’Union Chrétienne des Jeunes Gens (UCJG/YMCA) a pensé à ceux-ci en leur offrant des kits  scolaires.

C'est au cours d'une cérémonie organisée mercredi 26 septembre que YMCA a apporté son soutien aux enfants démunis. Ils sont au total une quarantaine d'enfants à recevoir des mains des responsables de cette association de jeune, des kits scolaire et  frais de scolarité. 

Le kit est composé de cahiers, livres d'études, boîte de craies et tout ce don a besoin un élève pour étudier et réussir son année scolaire. Ces kits scolaires et les frais de scolarité s'élèvent à 2.048.000 francs CFA.

Cet exercice de don de fourniture auquel s'adonne YMCA depuis quelques années, vise à accompagner et soutenir les enfants démunis dans leur cursus scolaire.  Pour que les enfants avec l'accompagnement de YMCA, réussissent, ont besoin également de l'appui des parents à qui la responsabilité de suivi incombe.

"Nos attentes [...] comme tout bon parent, souhaitons que ces enfants réussissent à la fin d’année. Sollicitons les parents de faire le suivi des enfants durant l’année scolaire. Que les parents n’attendent pas que le YMCA fasse le suivi à leur place", a souligné Lambert Daisher, chef de programme à YMCA.

Ce don se situe également dans le cadre de la mise en œuvre du projet protection et réhabilitation de jeunes vulnérables au Togo (PR) et fait suite à un constat amère.

"Nous intervenons en milieu pénitentiaire  nous avons constaté que beaucoup de jeunes en milieu pénitentiaire, ont passé un temps dans la rue. C’est là où ils ont posé des actes répréhensibles  qui les amener à la prison. Donc nous nous sommes dit qu’au lieu de s’occuper uniquement des jeunes de la prison, il faut faire la prévention de la délinquance donc cette initiative se situe plus dans la prévention de la délinquance. C’est dans nos activité de la prévention de la délinquance que nous avons fait ce choix car certains sont dans la rue tout simplement parce que les parents n’ont pas les moyens pour payer la scolarité" a élucidé Lambert Daisher, le coordinateur dudit projet.

Le projet a déjà permis de soutenir 42 élèves dont 16 filles au cours de l'année scolaire écoulée.

Ce projet s'inscrit dans la vision de UJCG qui est de renforcer la capacité des jeunes pour la renaissance africaine et cadre avec sa mission de bâtir une jeunesse capable d'œuvrer pour la justice sociale et la paix.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire