LA C14 CONDITIONNE SA PARTICIPATION AUX ACTIVITÉS DE LA CENI A LA NOMINATION DE TOUS SES 8 REPRÉSENTANTS


La prise de fonction des représentants de la C14 à la CENI n'est pas pour l'heure. Et pour cause, la C14 dit « NON » à la prestation de serment de ses représentants si tous les 8 ne sont pas nommés par les élus du peuple. Cette information a été donnée  mardi par la C14 au lendemain du "forcing" de la majorité parlementaire avec l'aide de l'UFC pour nommer seulement 4 des 5 représentants de l’opposition parlementaire à la CENI.

Prévus pour être occupés depuis le 30 septembre dernier, les sièges des représentants de la C14 à la CENI resteront encore vides pendant quelque moment. Selon les leaders de ce regroupement de partis politiques de l'opposition, ces sièges seront occupés le jour où les élus du peuples s'entendront pour donner leur OK aux huit (8) personnes présentées par la coalition.

"Par conséquent, la coalition affirme que tant que l’ensemble des 8 représentants ne sont pas nommés, il n’est pas question que les 7 prêtent serment et siègent à la CENI", souligne la C14 dans sa déclaration liminaire.

En guise de protestation au " passage forcé" du parti au pouvoir avec "son allié", UFC, la C14 annonce une descente dans les rues dans les prochains jours.

"La coalition des 14 partis de l’opposition condamne vigoureusement ce comportement irresponsable du régime togolais qui éloigne les perspectives de sortie de crise et voit la reprise des manifestations publiques s’imposer à elle comme seul recours constitutionnel", lit-on dans la déclaration.

Pour rappel, d'après le relevé de conclusion de la deuxième réunion du Comité de Suivi de la feuille de route de la CEDEAO, il a été décidé que les protagonistes ont droit chacun à 8 sièges à la CENI. Contre toute attente, l'UFC s'oppose à cette décision en maintenant son représentant dans l'institution organisatrice des élections au Togo.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire