LA C14 RÉCLAME UN NOUVEAU DÉCOUPAGE ÉLECTORAL


En attendant de regagner ses sièges à la CENI, la coalition des 14 partis politiques  de l'opposition  pose sur table une nouvelle revendication en vue des élections crédibles. En conférence de presse  lundi à Lomé, elle a réclamé du gouvernement un nouveau découpage électoral avant l'échéance du 20 décembre.
 
Cette nouvelle revendication fait suite à une sortie médiatique du ministre Gilbert Bawara, porte-parole du gouvernement. Celui-ci dans son intervention a été catégorique sur la question relative au redécoupage électoral.
Pour lui, pas question de procéder à un nouveau découpage électoral ni à la recomposition des CELI. 
Cette déclaration du ministre Bawara est aussitôt rejetée par la  C14. Elle estime que le redécoupage est indispensable pour enlever au régime en place la garantie d’avoir une nouvelle majorité à l’hémicycle aux prochaines élections à cause.
Pour la coalition, il est impossible qu’il y ait des élections transparentes, consensuelles, démocratiques et équitables préconisées par la feuille de route de la CEDEAO tant que le découpage électoral actuel est maintenu.
En vue de répondre pour de bon aux revendications de la C14, le regroupement demande l'arrêt pur et simple du processus électoral.
Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire