LE TOGO INTRODUIT LE VACCIN ANTIPOLIOMYÉLITIQUE INACTIVÉ DANS SON PROGRAMME DE VACCINATION DE ROUTINE


Le gouvernement togolais et ses partenaires en santé ont décidé d’introduire dans le programme de vaccination de routine à partir de ce jeudi 4 octobre, le vaccin antipoliomyélitique injectable dénommé vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI). Cette décision annoncée mardi au cours d’une conférence de presse animée à Lomé, par le Professeur Moustafa Mijiyawa, le ministre de la santé et de la protection sociale vise à renforcer le  vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) existant dans le programme de vaccination de routine au Togo.

Cette vaccination qui va concerner les enfants de 0 à 5 ans répond à la recommandation de  l’Assemblée mondiale de la santé qui invitait 126 pays dont le Togo à accroitre la lutte contre les trois (3) types de poliovirus, notamment les types 1, 2 et 3 pour les protéger contre cette maladie.

En effet, avec l’introduction de ce vaccin antipoliomyélitique inactivé, le Togo part en guerre contre cette maladie paralysante des enfants en complément à leur système immunitaire.

Pour Dr Amévé Boko, chef division immunisation au ministère de la santé, l’introduction du vaccin antipoliomyélitique inactivé est une assurance pour les enfants vaccinés de ne plus être victime de ce virus.

« Nous voulons introduire la forme injectable du vaccin antipoliomyélitique qui lutte contre les trois (3) de poliovirus en l’occurrence les types 1, 2 et 3. Ce qu’on utilisait, c’est la forme orale qui lutte contre deux souches à savoir les types 1 et 3. Si on l’administre à l’enfant, il ne pas avoir l’immunité du type 2. Raison pour laquelle nous avons jugé bon d’ajouter la forme injectable qui couvre les trois (3) types de poliovirus. C’est un vaccin sûr et très efficace qui permet à l’enfant d’avoir une immunité solide », a-t-il déclaré.

En soutenant l’État togolais dans l’introduction du vaccin antipoliomyélitique inactivé dans le programme de vaccination de routine des partenaires comme Gavi Alliance, l’UNIECEF et l’OMS veulent éviter au Togo la résurgence du virus.

« L’introduction de la forme injectable du vaccin antipoliomyélitique au Togo en vue de renforcer l’immunité des enfants nous rassure d’autant plus que la sous-région n’est pas très reluisante compte tenu du fait qu’il y a déjà deux (2) cas détectés au Niger. Nous allons accompagner les autorités à trouver les voies et moyens pour lutter contre cette maladie », a indiqué Coulibaly Seydou, représentant de l’OMS.

GAPOLA

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire