LE TOGO MAINTENU AU CONSEIL DES DROITS DE L'HOMME DES NATIONS UNIES MALGRÉ LES RAPPORTS ACCABLANTS DES OSC


Malgré les rapports des organisations de défense des droits de l'Homme accablant le régime de Faure Gnassingbé, le Togo vient d'être réélu au Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies. Ce vote témoigne, contre toute attente, la reconnaissance des efforts du pouvoir de Lomé en matière du respect des droits de l'Homme.

Durant les deux prochaines années, le Togo va siéger de nouveau au Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies au côté de 18 autres pays dont 4 africains. 

Le Togo a été réélu par un écrasant score de 181 voix sur les 192 votants. Cette réélection confirme la reconnaissance par l'ONU des multiples efforts consentis par le gouvernement togolais en matière des Droits de l'Homme.

Le gouvernement togolais, très contesté ces derniers temps,  s'est d'ailleurs venté de cette brillante réélection. 

"En dehors de toute vue de l'esprit, la démocratie se fonde sur le respect des droits de l'Homme notamment l'organisation des élections, la liberté d'expression, la liberté de manifestation, la liberté d'opinion... Toutes choses dont jouissent à loisirs les populations togolaises même si les opposants toujours très critiques mais jamais inquiétés, sont les premiers à faire des accusations infondées contre le pouvoir", lit-on dans une note de la cellule de communication de la présidence.

A ce jour, faut-il le souligner, plus d’une cinquantaine des personnes arrêtées dans le cadre des manifestations de l'opposition croupissent encore dans les prisons togolaises. Ceci malgré les dénonciations des organisations de défense de droits de l'homme.

Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire