OBUTS IRA AUX LÉGISLATIVES DU 20 DÉCEMBRE AVEC SA NOUVELLE DÉNOMINATION "MPDD"


Après 10 ans d'existence la formation politique Organisation pour Bâtir dans l'Union un Togo Solidaire (OBUTS) est rentrée définitivement dans l'histoire. Le parti d'Agbéyomé Kodjo (Photo) change de nom. Désormais ce parti porte la dénomination du "Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement", (MPDD).

Ce nouveau nom a été dévoilé au cours  de la convention du parti qui s'est tenue samedi à Lomé. Malgré le changement de nom, le parti garde sa couleur bleue ciel avec de nouvelles orientions.

Ce changement de nom, d'après le président du parti, Agbéyomé Kodjo, se justifie par l'évolution de l’environnement politique du pays. Cette décision  permettra au désormais parti des Patriotes, "de s’ouvrir à d’autres forces politiques déjà présents sur le terrain".

Également au cours de cette convention, les Patriotes sont revenus sur la situation politique qui prévaut dans le pays depuis plus d'un an déjà. Ils ont passé en revue la naissance de la crise, son évolution jusqu'à la situation actuelle.
Après une analyse profonde et réflexion sur la crise, le parti de l'ancien premier ministre, Agbéyomé Kodjo, a décidé de prendre part aux élections législatives qui s'annoncent pour le 20 décembre prochain. Prenant cette décision de participer aux prochaines législatives, les Patriotes " veilleront pour que le processus se déroule dans la transparence".
Cette convention, a été également l'occasion pour le parti de dresser le bilan de ses dix années d'existence dans l'arène politique togolaise. S'agissant de ce bilan, il n'est pas mitigé à encore le n°1 du parti. Toutefois, les Patriotes fidèles à leur engagement de faire du Togo une nation démocratique et développée, restent déterminés à aller jusqu'au bout de leur lutte.
Au moment venu, conformément au chronogramme de la CENI, le MPDD dévoilera la liste de ses candidats aux législatives du 20 décembre 2018.
Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire