POUR PLUS DE COMPÉTITIVITÉ, DR AMENOUNVE APPELLE A UNE INTÉGRATION DES BOURSES DE LA CEDEAO


Dans le cadre de la 13ème édition des « Journées BRVM », les étudiants de l’École Supérieure d’Audit et de Management (ESAM) ont été entretenus vendredi, au cours d’une conférence-débat, par Dr Edoh Kossi Amenounvé, le directeur général de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) sur l’importance  de la  bourse dans une économie.

Cette rencontre placée sous le thème : « Le rôle de la bourse dans le financement de l’économie », a marqué la fin des « Journées BRVM » tenues du 18 au 19 octobre 2018 à Lomé.

Selon Dr Edoh Kossi Amenounvé (Photo), la bourse joue un rôle important dans le financement de l’économie car il y a un lien entre le marché des capitaux et le financement de l’économie.

Pour Dr Amenounvé, il est nécessaire de consolider le marché financier et de renforcer la capitalisation pour créer de la richesse. 

« Les marchés jouent un rôle dans l’accélération de la croissance qu’on observe dans plusieurs pays. Et pour que le marché  financier puisse jouer un rôle d’atténuation des chocs exogènes en matière de mobilisation de ressources, il faut le renforcement de la liquidité, l’augmentation du nombre de sociétés cotées et aussi l’amélioration de la gouvernance dans les pays membres de l’UEMOA » a-t-il souhaité.

A l’écouter, la BRVM doit conforter son attractivité afin de faire venir d’autres investisseurs internationaux et  relever le défi lié à l’adhésion de nouvelle société à la cote et surtout permettre l’accès à la bourse des entreprises qui sont en train de créer de la richesse.

Faisant partie des trois bourses les plus performantes de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Dr Amenounvé a lancé un appel à une intégration de ces  bourses pour plus de compétitivité sur les marchés financiers.

« Cela permettra d’avoir une place boursière de près de 500 millions d’habitants qui sera la 2e bourse de l’Afrique juste après Johannesburg. Cela renforcera l’attractivité des économies des pays de la CEDEAO. L’intégration est extrêmement importante. Sans intégration réelle, nous ne pouvons pas compétir », a-t-il affirmé.

Rappelons que la BRVM est la bourse commune aux huit pays de l’UEMOA. A ce jour, elle est la 6e bourse africaine et la 2e bourse de la CEDEAO de par sa taille.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire