A QUAND LA FIN DE L’OPTIMISME LÉGENDAIRE DE CLAUDE LEROY?


Deux ans, sept mois passés à la tête de la sélection togolaise mondialiste en 2006, le public sportif togolais n’arrive pas à cerner la réelle personnalité de l’homme qui n’a gagné qu’une seule CAN en 1988 après plus de 30 ans passés sur le continent. Des contre-performances ne font qu’enchainer mais le comble est que Claude Leroy arrive toujours à trouver la face positive de la chose alors que les togolais saignent pour lui trouver son salaire mensuel, jugé trop exorbitant.

Une question taraude les esprits depuis l’humiliation des Éperviers par les Fennecs dimanche dernier au Stade Municipal de Lomé. Qu’est-ce-que Claude Leroy (Photo) a réellement apporté au football togolais ? La visibilité ? Son expérience ? Une équipe compétitive ?... Rien de tout ça après avoir empoché 775 Millions de FCFA sans compter les primes individuelles des matchs de l’équipe nationale. Quel gâchis!

En conférence de presse d’après-match Togo-Algérie, le sélectionneur national affirme qu’il sera fidèle à son contrat. Pourquoi ne pas quitter alors que les choses ne vont pas bien pour lui ? Pour Claude Leroy, l’heure de sa démission n’a pas encore sonné. 

« Le jour que vous me verrez démissionner n’est pas arrivé. Ce n’est pas un match de football qui me fera démissionner, Jamais. Je vais toujours au bout de mes contrats » a-t-il déclaré.

Au moment où les togolais  se mettent en colère, certains déboussolés et d’autres à bout de souffle, le "Père Noël" Claude Leroy descendu du ciel croit qu’il peut encore qualifier les Éperviers. 

« Je vous donne rendez-vous après le 6ème match. Si on se qualifie pour la CAN, on se retrouvera après la compétition et vous vous rappellerez tout ce que vous avez dit aujourd’hui et peut être que certains auront une autre analyse sur la véritable valeur de notre équipe » a-t-il fait savoir.

Ces paroles sont évidemment bonnes à entendre mais on n’inverse pas la courbe négative d’une équipe par une baguette magique.  Malgré les moyens colossaux qu’il a eu, le constat est criard, le Togo n’a pas un fond de jeu et Claude Leroy n’étend jamais sa liste à d’autres joueurs qui sont méritants.
Claude Leroy ! Le public sportif togolais attend le jour que vous leur diriez que votre passage à la tête des Éperviers du Togo a été un véritable échec. Faut-il le rappeler, outre les résultats en dents de scie avec l’équipe nationale, le projet  « Graines du Togo » a été le projet de football le plus rigolo au monde.

John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire