DES OSC POUR UNE DIPLOMATIE NON GOUVERNEMENTALE SOUTIENNENT LA TENUE DES LÉGISLATIVES AU 20 DÉCEMBRE



A la veille de la manifestation de rue de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, des organisations de la société civile conscientes et responsables, réunies au sein des OSC pour une diplomatie non gouvernementale en collaboration avec le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) appellent la C14 à abandonner la rue pour le dialogue et  au respect scrupuleux de la date du 20 décembre pour la tenue des législatives au Togo.

Au cours d’une rencontre citoyenne d’échanges et de réflexions, tenue jeudi à Lomé, les Organisations de la Société Civile pour une Diplomatie Non Gouvernementale sont revenues sur les conséquences fâcheuses de la crise sociopolitique que traverse le pays sur les activités économiques et la responsabilité citoyenne que doivent jouer les OSC dans la résolution de cette crise.

Pour elles, la résolution de la crise passe par le dialogue et la non-violence afin d’éviter au  Togo de sombrer dans le chaos.

"Cette crise a eu des impacts négatifs sur les activités économiques dans le pays et c'est le panier de la ménagère qui se trouve considérablement affecté. Elle a aussi eu des incidences sur l'exécution du budget de l’État à près de 8% ", a fait savoir Bertin Koffi Gozo, un des leaders du CJD.

Placée sous le thème : "Responsabilités citoyennes des OSC face à la situation sociopolitique actuelle du Togo", la rencontre a été sanctionnée par une déclaration où les Organisations de la Société Civile pour une Diplomatie Non Gouvernementale saluaient  les mesures d’apaisement et les efforts consentis jusqu’à présent par le gouvernement togolais pour une résolution pacifique de crise. 

Par ailleurs, elles regrettent que les différents protagonistes de la crise ne s’accordent toujours pas sur la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO afin de respecter la date du 20 décembre pour la tenue des législatives.

GAPOLA
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire