LE FODDET EXIGE L’OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE POUR ÉLUCIDER LE DÉCÈS DE TOKI ESSOLABA


Le décès de Toki Essolaba Thierry, élève âgé de 12 ans au Collège d’Enseignement Général (CEG) Cacavéli, suite à la punition infligée par le surveillant dudit CEG, préoccupe le Forum des Organisations de Défense des Droits de l’Enfant au Togo (FODDET). Au cours d’un point de presse tenu vendredi à Lomé, la faitière des organisations de promotion et de protection des droits de l’enfant condamne la mort de cet élève et exige l’ouverture d’une enquête pour élucider les conditions de ce décès tragique.

Si la direction du CEG Cacavéli par des subversifs tente de cacher les circonstances réelles du décès de Toki Essolaba, FODDET par la voix de son président, Paul Bernard Yao Dotsévi (Photo), interpelle le gouvernement pour l’ouverture d’une enquête afin d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale sur les circonstances exactes de la disparition de cet enfant de 12 ans. 

« Ce qui nous préoccupe c’est que le gouvernement puisse prendre  au sérieux cette affaire et que ses services compétents puissent mener des enquêtes pour établir la vérité », a-t-il déclaré.

En clair, le FODDET ne compte pas laisser impunie « la perte de cet enfant dans la fleur de l’âge et qui se préparait à assurer la relève et participer au développement du pays ».

Par ailleurs, le FODDET a présenté ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée.

Notons que le FODDET est un regroupement de plus de 205 organisations affiliées qui interviennent dans 9 thématiques.

John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire