LE MPDD ENCOURAGE POUVOIR ET OPPOSITION A FAIRE UN ULTIME EFFORT POUR L’ADOPTION DES REFORMES


Le Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), parti d'Agbéyomé Kodjo (Photo), continue de suivre de près la situation politique du pays. A l'heure où l'opérationnalisation des réformes constitutionnelles divise  les députés de la majorité et de l'opposition parlementaire, il appelle  à travers un communiqué, les protagonistes à suivre la procédure parlementaire et œuvrer pour  éviter la tragédie.

Le MPDD suite à sa convention du 20 octobre dernier, a décidé de  prendre part au prochain scrutin législatif prévu pour le 20 décembre. Prenant cette décision, le parti de Kodjo Agbéyomé s'est engagé à œuvrer "de tout son poids et de son expérience à l’amélioration de la gouvernance politique, économique et électorale du pays conformément aux aspirations du peuple", s'il obtenait les moyens par un suffrage massif des togolais.

C'est à juste titre qu'il n’a eu de cesse d’encourager tous les acteurs politiques à s’accorder sur les points essentiels pour un scrutin inclusif afin de donner la parole à chaque formation politique pour présenter son offre à l’appréciation des électeurs, qui arbitreront.

Dans son communiqué, le MPDD a réaffirmé sa pleine et entière adhésion à la feuille de route de la CEDEAO du 31 Juillet 2018, et estime qu’il devient urgent que soient mis en œuvre l’ensemble de ses dispositifs avant le scrutin législatif, dans la mesure du possible, pour la préservation de la paix sociale et la cohésion nationale. C'est dans ce sens qu'il lance un appel solennel  aux députés à tout mettre en œuvre pour opérer les réformes.

"La formation politique MPDD invite la Représentation Nationale à suivre la procédure parlementaire relativement à la proposition de modification de la Constitution, formulée par l’expert constitutionnaliste de la CEDEAO s’agissant des dispositions des articles 59, 60 et 100 de la Loi fondamentale de notre pays", lit-on dans le communiqué. 

La formation politique l'ex-premier ministre salue à cet effet, l’exhortation  de la Conférence des Evêques du Togo lors de sa 3ème session ordinaire de l’année 2018 , qui en appelle à « la conscience et à la raison des uns et des autres, à l’arrêt de tout calcul politicien et de toute violence d’où qu’elle vienne, au respect des engagements et de la parole donnée, des libertés, des règles démocratiques, à la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, seules susceptibles de garantir des élections libres, transparentes et crédibles, gage d’une paix durable ».

Pour le MPDD, la mise en œuvre de ces réformes avant les législatives va de l’intérêt du pays. A cet effet, le MPDD invite et encourage  le gouvernement à faire "l’ultime effort pour édicter des mesures d’apaisement en vue de la décrispation de la situation sociopolitique actuelle avant les élections prochaines", car souligne-t-il, " il est encore temps d’éviter la tragédie et d’espérer construire ensemble un Togo uni et paisible, qui garantit à chacun de ses enfants ses droits fondamentaux, la liberté, la justice, et l’égalité des chances".

 Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire