PROROGATION DU RECENSEMENT ÉLECTORAL : ME TCHASSONA TRAORE PREND LE CONTREPIED DE LA C14 EN APPELANT LES TOGOLAIS A L’ENRÔLEMENT


A la demande de la facilitation de la crise togolaise, la Commission Électorale Indépendante Nationale (CENI) a décidé de la prorogation du recensement électoral afin de permettre aux populations togolaises qui n’ont pas pu se faire enrôler sur les listes électorales lors des dernières opérations de recensement, à pouvoir se rattraper les 16, 17 et 18 novembre en zone unique. Le Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD) de Me Mouhamed Tchassona Traoré, pourtant parti membre de la coalition, demande aux togolais non enrôlés à saisir cette occasion pour se faire recenser à titre conservatoire aux dates et lieux indiqués par la CENI.


Le MCD croit en l’engagement des ambassades d’Allemagne, de France, des USA, de l’Union Européenne et du système des Nations unies  au Togo à rendre régulières, transparentes et crédibles les élections du 20 décembre, ceci en accord avec la position de la CEDEAO.



« … les ambassades d’Allemagne, de France, des USA, de l’Union Européenne et du système des Nations unies ont, à travers une déclaration conjointe, appelé chaque partie togolaise à jouer son rôle en vue d’une sortie de crise durable. Le groupe des 5 a notamment invité les partis membres de la Coalition de l’opposition à faire enrôler leurs partisans pour des élections qu’il s’engage à rendre régulières, transparentes et crédibles, corroborant ainsi la position de la CEDEAO » a écrit Me Mouhamed Tchassona Traoré (Photo), président du MCD dans un communiqué rendu public ce jour.



Pour Me Mouhamed Tchassona, ces appels de l’organisation sous régionale et du Groupe de 5 suivis d’effet doivent être considérés  comme un acquis d’étape.



Convaincu de leurs engagements, le MCD « saisit donc cette occasion pour appeler ses militants ainsi que l’ensemble de la population togolaise à aller se faire recenser à titre conservatoire aux dates et lieux indiqués par la CENI ». 



Dans son communiqué, le MCD demande au gouvernement togolais de s’approprier, dans leur forme et teneur, les communiqués de la CEDEAO et du G5 pour faire cesser toutes sortes de violence et l’exhorte à lever  l’état de siège de fait imposé dans les villes de Sokodé, Bafilo et Mango et de procéder aussi à la libération de toutes les personnes détenues dans le cadre des manifestations politiques.



En appelant ses militants et  sympathisants à aller se faire enrôler, le MCD risque-t-il gros son appartenance à la C14? C'est le wait and see.



GAPOLA
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

1 commentaires: