CAMPAGNE ÉLECTORALE : LE GROUPE INDÉPENDANT « BÂTIR » SUR LE TERRAIN DES CE MARDI


Conformément à la feuille de route de la CEDEAO, le Togo organise des élections législatives le 20 décembre prochain pour le renouvellement de l’Assemblée nationale. Des élections dont s’ouvrent ce mardi, la campagne électorale sur tout l’ensemble du territoire national. Durant deux semaines, les candidats en lice dont la liste indépendante « BÂTIR » pour ces scrutins auront à solliciter les voix des électeurs pour espérer siéger au parlement.
 
Au total, 856 candidats issus de 12 partis politiques et regroupements de partis politiques et de 18 listes d'indépendants dont la liste indépendante « BÂTIR » sont en lices pour le rendez-vous électoral du 20 décembre.

Composée de jeunes citoyens togolais de diverses couches sociales, la liste indépendante « BÂTIR » est préoccupés par les affaires de la cité. D’où la décision de se lancer en politique pour contribuer au développement du Togo.

Pour ce premier jour de la campagne électoral, la liste indépendante « BÂTIR » lance à partir de 14h30 ses activités de campagne électorale à son quartier général à Agoé Cacaveli.

Selon Komlan Banybah, l’un des candidats, si jamais la liste indépendante « BÂTIR » passe le 20 décembre, tout sera mise en œuvre pour peser sur les décisions majeures notamment les réformes constitutionnelles et institutionnelles qui devront engager toute la nation togolaise.

A ces élections, la liste indépendante « BÂTIR » s’engage pour l’assainissement des quartiers grâce au Pacte de société pour la prise de mesures favorables à l’assainissement de nos villes et contrées. 

Par ailleurs, la liste indépendante « BÂTIR », une fois élue compte  contribuer pleinement au développement du Togo.

Notons que la liste indépendante « BÂTIR » regorge d’assez de potentialités dont certains candidats ont déjà par le passé fait leur preuve au niveau local avec succès. Et c’est fort de ces expériences qu’ils ont candidaté pour ces élections.

GAPOLA
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire