DANS SA DÉMARCHE D’EMPÊCHER LES ÉLECTIONS DU 20 DÉCEMBRE, LA C14 SOLLICITE LE SOUTIEN DES TOGOLAIS


Alors que tout est fin prêt pour le scrutin du 20 décembre,  la  coalition des 14 partis politiques de l’opposition  lance un dernier  appel aux togolais  pour empêcher le déroulement du vote. Dans un communiqué, elle demande aux  togolais de  s'organiser pour faire échec au processus électoral en cours.

"Peuple Togolais, si tu te dérobes au combat que ce régime t’impose, tu devras l’accepter tôt ou tard. Ce combat est dorénavant inévitable. Tu dois choisir entre l’acceptation illimitée de la tyrannie et une révolte salvatrice pour toi et pour les générations à venir", écrit la coordonnatrice de la C14, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.

À en croire la C14, l'heure de la mobilisation générale a sonné. Elle concerne toutes les couches sociales, toutes les ethnies, toutes les religions. Voilà pourquoi elle demande à tous les citoyens de faire bloc pour faire échouer le processus.

"Nous en appelons à la mobilisation générale, dans les villes, villages, quartiers, campagnes, pour empêcher l’organisation des prétendues élections du 20 décembre. Organisez-vous pour faire échec à l’imposture et à l’avilissement sans cesse croissant de notre pays", lance-t-elle.

Les forces de l'ordre également sont invitées par la C14 à faire échec au processus.

"Soldat togolais, ta responsabilité est entière dans le dénouement heureux de cette crise dans les prochaines heures. Ce combat est aussi le tien. Nous combattons un régime qui détruit l’espoir de tout un peuple, peuple auquel tu appartiens. Nous en appelons à ta responsabilité afin que tu épargnes les vies humaines et évites les mutilations de tes frères et sœurs en lutte pour le bien commun", a dit dame Adjamagbo.

Notons que la nuit de mardi à mercredi, le siège de la Commission Electorale Locale Indépendante (CELI) de Moyen-Mono. Et malgré les dégâts, la CENI assure que toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement du vote dans cette circonscription électorale.

 Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire