ÉLECTIONS LÉGISLATIVES : BÂTIR PROCLAME DÉJÀ SA VICTOIRE DANS LE GRAND-LOMÉ


Les Indépendants de la liste Bâtir en course pour les législatives du 20 décembre vivent les derniers instants de la campagne électorale. A quelques heures de la fin de ces manifestations électorales, Fiacre Atsou et ses colistiers étaient mardi  au stade de JCA d’Agoè-Nyivé où ils ont requinqué pour une dernière fois les militants. Ils dressent dans le même temps un bilan satisfaisant des 15 jours  de campagne  et se proclament d’ores et déjà vainqueurs dans la circonscription du Grand-Lomé.
 
C’est la dernière opération de séduction des candidats indépendants Bâtir à l’intention de son électorat à Lomé. Ils sont allés une fois de plus sensibiliser et inviter les populations à voter utile, à voter Bâtir.
C’était aussi une occasion pour eux de rappeler à la population leur programme de société  que sont l’éducation, la santé, la gente féminine, l’environnement et l’agriculture.  Ils réaffirment leur volonté de siéger au parlement pour défendre les jeunes et faire de l’équité genre une réalité au Togo. 

Dressant le bilan des 15 jours de la campagne électorale, la liste indépendante Bâtir estime que son message a été passé.  Il y a de quoi  envisager un score prometteur au soir du 20 décembre.

« La circonscription du Grand-Lomé que nous avons choisi a été satisfaite. Notre message a été reçu par la majeure  partie de  la population puisque c’est un moment où nous étions en contact avec elle pour lui parler  de notre  idéologie et projet de société que beaucoup  apprécient d’ailleurs  », s’est félicitée Chérita Gbébléwu.

La candidate en course pour la 5è législature togolaise ajoute que la population a été totalement aguerrie durant tout le temps que la campagne électorale a duré et en retour elle promet  à Bâtir lui témoigne sa reconnaissance dans les urnes.

Par ailleurs,  Bâtir invite les citoyens en âge de voter à sortir massivement accomplir  jeudi leur devoir civique.  Pour elle, s’abstenir des opérations de vote, c’est laisser la voie à une assemblée monocolore.

Thierry AFFANOUKOE 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire