GILBERT BAWARA CONFIRME LA TENUE DES LÉGISLATIVES ET CONDAMNE LES PROPOS DE BRIGITTE ADJAMAGBO


Le gouvernement togolais et la CENI tiennent à la tenue des élections législatives le 20 décembre prochain, malgré  la non-participation de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition. De même, toute idée de report des législatives  n'est pas à l'agenda du gouvernement. C’est ce que Gilbert Bawara, le ministre de la fonction publique du gouvernement Klassou a réitéré  jeudi au micro de  RFI.

D'après le ministre Bawara, l'appel au boycott de la coalition est un choix libre que le gouvernement respecte. Et donc le gouvernement n'en tiendra pas compte pour reporter le scrutin.

"Le Togo ne retournera pas en arrière avec la non-participation de la Coalition des 14 partis politiques aux élections législatives du 20 décembre. La non-participation d’une partie de l’opposition incarnée par la Coalition des 14 partis politiques procède d’un choix libre de leur part de ne pas participer aux élections alors que les facilitateurs, le Comité de suivi, le gouvernement togolais… se sont investis pour garantir un processus inclusif, transparent et équitable ", a-t-il souligné.

Pour le porte-parole du gouvernement, la campagne électorale se poursuivra et les élections législatives auront bel et bien lieu le 20 décembre. 

" Le processus électoral ira à son terme avec la tenue du scrutin législatif le 20 décembre 2018, conformément à la feuille de route de la CEDEAO", est-il convaincu. 

Le ministre Bawara (Photo) se dit d'ailleurs confiant que les facilitateurs de la crise suivent de près le processus et n'y voient aucune irrégularité.

"Je suis convaincu que les facilitateurs sont conscients et témoins de tous les efforts du gouvernement et de sa majorité et sont également témoins des rejets systématiques par la Coalition de tous ce qui a été fait pour les amener à rejoindre la CENI et à participer aux élections", a-t-il déclaré.

Pour ce qui est de la coalition " d'empêcher par tous les moyens le déroulement du processus électoral ", le ministre Bawara reste convaincu que rien n'arrivera et condamne d'ailleurs ces propos de la coordinatrice de la C14.

"Les propos et les déclarations de Brigitte Adjamagbo sont profondément condamnables. Le gouvernement ne peut tolérer cette logique d’affrontement et de violence à l’endroit d’autres citoyens et des forces de l’ordre. Je constate que Mme Adjamagbo est en train de fourvoyer la coalition à la conduisant tout droit dans une voie sans issue et dans une impasse par des déclarations incendiaires et une posture de blocage", a déclaré Gilbert Bawara. 

Malgré les propos " incendiaires " de Brigitte Adjamagbo, le ministre Bawara croix que  les togolais n’accepteront pas la destruction et le blocage de leur propre pays.

Pour rappel, la coalition a annoncé des manifestations publiques que le gouvernement a interdites en ces périodes électorales.

GAPOLA
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire