GRACE KOUMAYI: "JE VEUX LA JEUNESSE AUX COMMANDES, LA JEUNESSE FÉMININE DE SURCROIT AUX AFFAIRES"

 

Grâce Koumayi  croit en la jeunesse, notamment féminine pour mener le Togo à l'émergence. C'est fort de cette conviction qu'elle se présente aux législatives du 20 décembre prochain dans la circonscription du Grand Lomé pour le compte du parti Nouvel Engagement Togolais (NET). Elle même, faisant partir de cette jeunesse veut jouer sa participation à travers l'occupation d'un siège à l'Assemblée Nationale. Pour y arriver, elle sollicite l'électorat du grand Lomé. 

Plusieurs raisons motivent la candidature de Grâce Koumayi aux législatives du 20 décembre prochain. Au prime abord, elle pense qu'il est temps que la jeunesse togolaise rentre dans le cercle de la prise de décision et cesse d'être continuellement au service des aînés qui se soucient peu d'elle. 

"Je veux voir la jeunesse aux commandes des choses, la jeunesse féminine de surcroît aux affaires  afin qu'elle fasse ses preuves. Vous savez, les aînés sont  au sommet grâce à la jeunesse mais le statut des jeunes n'est pas reluisant. Quand il s'agit des élections,  les jeunes sont sollicités par les aînés pour leur apporter leurs suffrages,  une fois ceux-ci  élus, oublient la jeunesse. Je pense qu'il faut que nous jeunes, prenions nos responsabilités en allant au front. Il faut qu'on se mobilise pour nous porter là où les décisions se prennent. Il faut qu'on soit dans le cercle de décision" a-t-elle expliqué.

Grâce Koumayi est aussi motivée par sa nature féminine qu'elle entend valoriser. "Aussi, la femme aux affaires c'est la réussite. La présence de la femme dans  toute organisation, la rend efficace", a-t-elle souligné.

Grâce Koumayi à l'hémicycle au soir du 20 décembre,  œuvra, elle et les autres députés du NET au progrès du Togo. Pour ce faire, ils rendront les députés plus productifs. C'est à dire faire des propositions de lois et interpeller régulièrement les ministres et aller à la rencontre des populations à la base pour avoir des discussions avec elles.

Une fois à l'Assemblée, Grâce Koumayi rassure les populations du Grand Lomé qu'elle fera la proposition du REMIP (Revenue Moyen Inter Professionnelle) de 10.000 à 15.000f pour permettre un épanouissement des jeunes en quête d'emploi. Elle envisage également œuvrer pour que la caution de loyer soit ramenée à 03mois maximum, élargir l’assurance maladie à tous les ménages.

Pour mettre en œuvre ce programme, Grâce Koumayi, en troisième position sur la liste du  NET dans le Grand Lomé, reste convaincue d'être comptée parmi les futurs élus du peuple. Elle compte sans doute sur le soutien des femmes et jeunes.

"J'ai la ferme conviction que je ferai partie des élus. Je pense que les jeunes et les femmes me soutiendront. Je pense que c'est ici et maintenant qu'il faut faire autrement les choses", a-t-elle déclaré.

Malgré son jeune âge, elle reste optimiste à relever le défi.
"Aux âmes bien nés, la valeur n'attend point le nombre d'années. La jeunesse n'a rien. Donnez-nous l'occasion et vous verrez comment nous allons vous émerveiller", a-t-elle lancé.

S'agissant des conditions dans lesquelles s'organisent ces élections, elle regrette le boycott de certains partis. Toutefois elle juge nécessaire la participation de son parti.

"C'est vrai on aurait aimé participer à une élection acceptée par  tous. Mais hélas!  La meilleure matière de la rendre crédible c'est d'y participer. Il ne servirait à rien de persister dans les contestations. Il faut y participer, gagner et changer les choses. ..", a-t-elle martelé.

Pour permettre à Grâce Koumayi de se faire compter par les députés de la prochaine mandature, la population de Lomé doivent voter la liste  Ameganvi Kodzo du NET.

Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

1 commentaires: