LE COMMISSAIRE ADJOYI ET L’ÉQUIPE DE CAMPAGNE D’UNIR DONNENT VIE A LA VILLE DE SOKODÉ


Les manifestations publiques du lundi qu’a connues le Togo en général et Sokodé en particulier ont contraint l’équipe  de campagne électorale de l’Union pour la République (UNIR) de Tchaoudjo  à insérer dans son programme des activités civiques et citoyennes. Face au saccage dont est victime la ville après les échauffourées entre forces de l’ordre et manifestants de la coalition des 14 partis de l’opposition, les candidats UNIR en lice pour les législatives du 20 décembre dans la circonscription de Tchaoudjo ont observé mercredi, une opération de salubrité publique. Un programme improvisé  qui a pour objectif d’amener les populations de Sokodé à oublier en un temps soi-peu  les divergences pour s'accorder à un même intérêt commun à toute la ville.

Ville déserte, calme et sale. C’est le constat que l’équipe de campagne de la préfecture de Tchaoudjo a fait aux lendemains des violentes manifestations du samedi au cours desquelles des jeunes ont dressé des barricades et brûlé des pneus un peu partout dans la ville de Sokodé. 

Pour aider la ville à retrouver son ambiance d’autant, l’équipe a improvisé une journée ville propre. La manifestation a permis de mobiliser des  militants d’UNIR voire  la population dans toute sa diversité pour donner un coup de balai à Sokodé.


Galvanisés  par la présence du  Commissaire des impôts Adjoyi Essowavana, initiateur de l’opération, ils ont mis au propre toute la ville de Sokodé notamment tous les artères qui mènent au marché de la ville. L’opération a permis aux uns et aux autres de se mouvoir en toute tranquillité. 

« Avec le commissaire des impôts, (Adjoyi, ndlr), il était question de redonner vie aux populations. Notre objectif c’est aussi de permettre à ceux qui ont la peur au ventre de sortir librement et de vaquer à leurs occupations » a expliqué un militant.

L’occasion a été aussi pour le bureau de campagne d’UNIR de sensibiliser la population sur les valeurs civiques et citoyennes qui sont  la non-violence, le respect de la chose publique, le respect de soi et de l’autre, le vivre ensemble et la recherche d’un intérêt commun. 

GAPOLA
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire