KÉVIN DENKEY: "JE DOIS ÊTRE PLUS PRÉSENT DANS LA SURFACE ET ÊTRE PLUS TUEUR AUSSI"


Kévin Ahoueke Steeve Denkey comme nom complet, est devenu une véritable coqueluche du public sportif togolais, après le tournoi de Toulon. En enregistrant 4 sélections avec le Togo pour un but marqué, le joueur de l'AS Béziers est sans nul doute la nouvelle pépite du football togolais. Du haut de ses 18 ans, Kévin Denkey (Photo) montre toutes ses qualités de percussions, d'humilité et de sens de buts. Dans une interview accordée à nos confrères du site festival-foot-espoirs.com, l'attaquant togolais revient sur son année 2018 formidable et sur son objectif pour cette année nouvelle.

L'année 2018 sera certainement gravée dans les mémoires du jeune joueur togolais. Selon Kévin Denkey, c'était l'année de son ascension marquée par son premier but pour la sélection A du Togo.

"L'année 2018 est partie très fort. Après le tournoi (ndlr: Toulon), le sélectionneur Claude Leroy m'a convoqué avec les A contre le Bénin, j'entre en jeu, je remplace Emmanuel Adebayor. Déjà, c'était fou pour moi d'être là-bas. Être au Togo, c'était un rêve d'enfance, un truc de fou. Contre la Gambie, Adebayor n'est pas là, le sélectionneur me donne un peu plus de temps de jeu dans un match important. En perdant cette rencontre, nos chances de qualifications s'envoleraient définitivement. Les choses se sont bien passées, on perd 1-0, je rentre, j'égalise. Une sensation énorme. Je ne savais plus quoi faire, où j'étais! Désormais, il nous reste un match pour aller chercher la qualification" a-t-il déclaré.

Après avoir signé, il y a quelques semaines, son premier contrat professionnel avec son club formateur  (Nîmes, il est prêté dans la foulée à l'AS Béziers, club de Ligue 2 en France. Kévin Denkey revient sur les dessous de ce prêt. 

"...Dès que j'ai signé, j'ai eu des coups de fil du directeur sportif, Laurent Boissier. Il m'a informé de l'intérêt de clubs de Ligue 2 mais aussi de formations belges et suisses. Parmi eux, l'AS Béziers qui présente l'avantage d'être à côté de Nîmes et qui a le même profil de club, je trouve. Un club qui a envie de réussir et de grandir. Quand j'ai eu le coach de l'ASB au téléphone, il m'a clairement dit qu'il me voulait, qu'il avait besoin d'un profil comme moi. Il m'a convaincu. J'ai demandé conseil aussi à Adebayor ou encore Steve Mounié qui était à Nîmes auparavant. Les deux  m'ont expliqué que leur expérience en Ligue 2 a été bénéfique pour la suite de leur carrière" a-t-il affirmé.

Malgré tout le bien que les supporters et consultants pensent de lui, le joueur de l'AS Béziers pense avoir une marge de progression. Il la dévoile d'ailleurs.

"Je dois progresser dans la gestion des efforts et le replacement défensif notamment. Au niveau tactique, il faut que je sois plus souvent dans la surface. J'aime bien dézoner, toucher le ballon mais si je veux marquer, je dois être plus présent dans la surface et être plus tueur aussi. Sur le plan tactique aussi, dans les déplacements notamment. J'ai des qualités mais il faut travailler encore plus et écouter. Avec l'aide des coaches au Togo, M. Blaquart à Nîmes et ici à Béziers. Le coach Chabert a déjà remarqué certaines choses" a-t-il fait savoir.

Une nouvelle aventure commence pour le jeune attaquant togolais pour le compte de l'année 2019 qui serait pour lui un véritable tremplin pouvant lui permettre d'aider plus la sélection togolaise en mars prochain face aux écureuils du Bénin.

John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire