LE PROF MIDJIYAWA MOUSTAFA CONSEILLE L’HYGIÈNE AUX TOGOLAIS POUR SE METTRE A L’ ABRI DE LASSA


En conférence de presse mardi à Lomé, le  Prof Midjiyawa Moustafa, ministre de la santé et de la protection civile a fait le point sur le cas confirmé de la fièvre  hémorragique à virus Lassa au Togo, du décès de ce cas et surtout a invité la population à plus d’hygiène dans les ménages. Cette rencontre avec la presse s’est tenue en présence de Fatoumata Binta Tidiane Diallo,  représentante résidente de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Togo et des responsables en charge des maladies épidémiologiques au ministère de la santé. 

Selon le Prof Midiyawa Moustafa (Photo), le seul cas confirmé de la fièvre hémorragique à virus Lassa l’a été dans le district de Doufelgou, le vendredi 4 janvier 2019, sur une personne en provenance du Nigeria où il résidait.

En effet, la fièvre  hémorragique à virus Lassa est une maladie contagieuse qui se transmet de deux manières: une manière directe du sujet bien portant par contact avec les liquides biologiques (sang, vomissures, selles, urines) et une manière indirecte par le contact avec les excréments des rongeurs.

Elle se manifeste par plusieurs signes comme la fièvre, les maux de tête, la fatigue, les vomissements ou nausées, la diarrhée, les douleurs abdominales et/ou saignements inexpliqués.

Pour l’éviter, le ministre de la santé, le Prof Midiyawa Moustafa conseille à la population de se laver régulièrement les mains a l’eau et au savon, de bien protéger les restes d’aliments et les restes des nourritures dans les maisons, d’adopter les mesures d’hygiène et d’assainissement de base pour éviter que les rongeurs ne pénètrent dans des maisons, notamment bien fermer, en éliminant également les ordures autour des habitations et en maintenant la propriété à l’intérieur et autour des habitations, d’éviter tout contact avec le sang, les selles, les urines, la salive et les vomissures d’une personnes suspect ou malade de la fièvre virale hémorragique, de ne pas manipuler  le corps d’une personne suspectée décédée de fièvre virale hémorragique en l’absence  du personnel de santé.

Aussi exhorte-t-il la population à rester vigilante et à saisir les formations sanitaires en cas d’un décès suspect et présentant les signes de la fièvre hémorragique à virus Lassa.

De son coté,  Fatoumata Binta Tidiane Diallo, la représentante résidente de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a rassuré les autorités sanitaires de la disponibilité de l’OMS à accompagner le Togo pour faire face à toute éventualité.

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire