LE TAUX D’EXÉCUTION DE LA LETTRE DE MISSION DU MINISTÈRE EN CHARGE DU DÉVELOPPEMENT A LA BASE EN 2018 A CHUTE DE 2%


Afin de faire le bilan de la mise en œuvre de ses actions au cours de l’année 2018 et de préparer les actions au titre de l’année 2019, le ministère  du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a tenu jeudi à Lomé, sa revue annuelle. Il était question d’évaluer les actions de 2018 du ministère et d’élaborer des Plans de Travail et de Budget Annuel (PTBA) de 2019.

De l’analyse et de la validation des résultats obtenus de la mise en œuvre des politiques et stratégies du ministère en 2018, le taux d'exécution de la lettre de mission du ministère est de  94% contre 96% en 2017 et sur le plan financier le taux moyen d’engagement est  de 72,16%.

Pour l’année écoulée, les actions du  ministère en charge du développement à la base étaient axées sur le cadre du  renforcement et réglementaire du ministère,  la  promotion du développement à la base, l’encadrement des jeunes à leur autonomisation socio-économique et professionnelle et enfin la promotion de l'artisanat.

Ces différentes actions ont permis la réalisation de 40 Infrastructures socioéconomiques au profit des communautés, correspondant à 312 unités d’infrastructures, 50 PTFM installées dont 43 PTFM solaires, 91394 élèves du préscolaire et du primaire ont bénéficié des cantines scolaires, 16 002 emplois durables créés au profit des jeunes et 57 365 emplois temporaires créés pour les jeunes et les femmes.

Satisfaite des résultats, Victoire Tomegah-Dogbe, le ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes,  s’engage à « poursuivre dans la même logique en structurant en 2019 de nouveaux projets des jeunes porteurs d’idées d’entreprise et à financer au cours cette année des plans d’affaires jugés bancables, à fournir les moyens nécessaires aux chambres régionales des métiers et mettre en œuvre les services de bases et de filets sociaux ».

En effet, le ministère s’est donné pour vision, à l’horizon 2030, d’assurer durablement un accès universel de toutes les communautés et organisations à la base du Togo au « minimum vital commun » en favorisant l’accès aux services financiers et sociaux de base, en rendant le secteur de l’artisanat plus viable et compétitif sur le plan national et international, en assurant l’épanouissement de la jeunesse à travers la citoyenneté et l’accès à l’emploi décent et durable. Cette vision se concrétise à travers des politiques et stratégies dont découlent des plans d’actions opérationnels, programmes, projets. Ces différents projets et programmes sont déclinés en activités inscrites dans un plan d’actions annuel qui est mis en œuvre et évalué. 

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire