FOOTBALL/D2 : VOICI LES RAISONS D’UNE DESCENTE AUX ENFERS D’ARABIA FC DE TABLIGBO


En début de saison, Arabia FC de Tabligbo suscitait de l'espoir pour une montée en D1 au vu du travail effectué en amont. Une pré-saison réussie, appuyée par des experts français et ivoiriens qui sont venus pour apporter leur expérience et expertise à l'équipe. Des moyens colossaux ont été mis par le jeune président, Ali Adamou pour permettre à l'équipe d'être compétitive. Après la phase aller et après 4 matches déjà joués lors de cette phase retour, les Chameaux de Tabligbo sont complètement décrochés et l'objectif passe désormais de la montée en D1 au maintien en D2. Plusieurs facteurs sont à l'origine des contre-performances de l'équipe et auraient d'ailleurs poussé l'entraîneur, Tony Agbessi a jeté mardi, l'éponge.

Rares sont les équipes togolaises qui disposent de camp de bases propres aux joueurs. Malgré le fait que l'équipe ait été mise dans de bonnes conditions, des facteurs externes influent sur sa prestation.

L'environnement à Tabligbo n'est pas du tout sain. Des supporters qui sont censés motiver l'équipe, deviennent des épines dans les pieds du staff technique et des joueurs. Des menaces par ici, des insultes par-là sont le quotidien de l'encadrement technique démissionnaire et de l'effectif. Selon les informations recueillies sur place, les anciens qui sont toujours dans le bureau seraient également à l'origine de ces résultats négatifs. Ils auraient imposé des joueurs au staff technique, ce qui serait le véritable désamour entre ces deux acteurs.

A l'issue de la rencontre Arabia-Agaza perdue d'ailleurs (1-2), un joueur des Chameaux de Tabligbo fait porter le chapeau de leur échec à certains cadres de l’équipe.

"Ces vieux du bureau qui sont assis là-bas sont à l'origine des contre-performances de l'équipe", a-t-il confié.

Un autre joueur a émis l'idée d'une rencontre entre l'équipe et les supporters pour tenter de comprendre la situation et calmer cette pression autour de l'équipe.

Depuis le début de la phase retour, le bilan après 4 matches  n'est pas reluisant  (3 défaites et un match nul). Même si actuellement, l'équipe est plaisante à voir sur le plan du jeu produit, les résultats ne suivent pas parce que l'extra sportif primerait sur le sportif. Si on se fie au sportif, notons que le départ du défenseur Balgou Yendountie du côté de Maccabi Tel Aviv en Israël en serait également une cause. C'est dans ce tumulte que l'équipe d'Arabia fera un déplacement périlleux lors du 14éme chapitre au Stade de la Paix de Lavié pour y affronter Kotoko dans le duel des vaincus de la journée précédente. L'équipe devra alors composer, sans son architecte Tony Agbessi.

John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire