LE RAPPORT 2018 SUR L’ÉTAT DE LA FRANCOPHONIE NUMÉRIQUE RENDU PUBLIC


Devant un parterre de professionnels de médias, le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’Organisation de la Francophonie (BRAO/OIF) a rendu public vendredi, à Lomé trois publications de l’OIF dans le domaine du numérique et de la mise en œuvre à l’échelle locale, des Objectifs de Développement Durable (ODD). Il s’agit du rapport 2018 sur l’état de la Francophonie numérique, du guide pratique de la cybersécurité et de la cyberdéfense et du guide d’intégration des ODD dans les plans locaux de développement.
 
En effet, la publication dudit rapport s’inscrit dans le cadre  de la stratégie de la Francophonie numérique Horizon 2020. Cette initiative de l’OIF de publication d’un rapport biennal vise à encourager la réflexion et à éclairer les prises de décision des pays de la communauté francophone.

De cette publication, le rapport sur l’état de la Francophonie numérique souligne entre autres, les progrès accomplis au cours de la période 2017-2018 et souligne le chemin à parcourir par les États et gouvernements membres de la Francophonie. Outre le rapport, l’OIF travaille à mettre à la disposition des acteurs du numérique, des guides pratiques sur des questions précises, dont celle de la cybersécurité : le guide pratique de la cyberdéfense publié en 2017.

« A travers ces documents, nous voyons se refléter l’évolution des missions de l’OIF qui s’occupe surtout du développement du numérique dans l’espace francophone, du développement des ODD dans les communes et aussi de la cybersécurité. Il y a donc la possibilité de voir dans cette publication, la sécurité de nos États pour l’emploi des jeunes et le développement à l’échelle locale dans les communes », a indiqué Éric Adja, Directeur-représentant régional de BRAO/OIF.

Pour Éric Adja (Photo), le contenu riche et varié de cette publication, est en fait des ouvrages d’intérêt pour les acteurs des domaines concernés, qui peuvent y trouver des données pertinentes pour apprécier les enjeux du numérique pour l’espace francophone, et des pratiques inspirantes pour la planification locale des ODD.

Notons que l’OIF compte 88 États et gouvernements membres de plein droit dont 61 membres et 27 observateurs. Actuellement, elle est dirigée par la rwandaise, Louise Mushikiwabo.

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire