"L'INSTRUCTION DE LA FEMME AU SEIN DES SOCIÉTÉS AFRICAINES DE NOS JOURS" DE CHRISTA SWAHBONO TCHINDEBBE DÉDICACÉE

  
La maison d'éditions togolaise Awoudy, qui fête d'ailleurs ses 10 années d'existence dans le paysage littéraire togolais, ne cesse de perpétuer la tradition d'éditer des œuvres littéraires édifiantes. C'est le cas de l'essai "L'instruction de la femme au sein des sociétés Africaines de nos jours", écrit par la tchadienne Christa Swahbono Tchindebbe. En vue de faire connaître cet ouvrage, qui traite des problèmes auxquels sont confrontés les jeunes filles dans la société Africaine, au public en général et aux amoureux de la littérature en particulier, le livre a été  dédicacé  dimanche au restaurant Emérodia à Zanguéra.

Ce livre a pour but d'éveiller les consciences sur la place réservée à la gente féminine dans la société Africaine. Cet essai, assez consistant, retrace à travers 5 faits vécus les problèmes qui freinent l'avancement de la scolarisation des jeunes filles à l'instar de la pesanteur de la tradition, le complexe des hommes vis-à-vis des femmes instruites et surtout de la discrimination des femmes sur le plan professionnel.

En écrivant cet essai, Christa Swahbono Tchindebbe, voulait titiller les consciences et la société à soutenir et encourager la scolarisation des jeunes filles.

"La première motivation, est partie du constat fait autour de moi. Les 5 illustrations dans le livre sont des faits réels. J'ai constaté que beaucoup de faits de la société handicapent la scolarisation de la jeune fille à savoir les mariages précoces, la discrimination. La 2ème motivation, est de porter plus haut la souffrance de ces femmes parce que ça me fait de la peine de voir une femme qui n'est pas épanouie dans la société. Le message que je véhicule est celui de la sensibilisation, de changement de mentalité. Je ne m’arrêterai pas là. C'est ma première œuvre donc j'ai encore d'autres idées que je veux retranscrire littérairement et j'ai un projet en cours pour pouvoir accompagner les filles qui ont dû abandonner les études pour des raisons qui ne tiennent pas forcément et aussi amener les parents à prendre conscience de la participation de la femme dans la famille et dans la société", a-t-elle affirmé.

Pour Mawusse Heka, directeur de la maison d'éditions Awoudy, l’auteur en choisissant un style accessible à tous voulait atteindre toutes les couches sociales pour une prise de conscience générale.

"Ce qu'on retient de cet ouvrage c'est que malgré tous les efforts faits par les institutions, l'Etat..., il est clair que jusqu'à nos jours, la question de l'instruction de la femme dans les sociétés Africaines est toujours d'actualité en ce sens que jusqu'à ce jour il y a une marginalisation, une inégalité dans le traitement de l'éducation des hommes et des femmes. L'auteur de cet ouvrage faut l'état des lieux de la situation et, par ailleurs, a poussé plus loin en l'illustrant avec des histoires vécues et racontées par des femmes. Il s'agit d'un essai et l'auteur a choisi un style accessible, c'est le registre standard qui peut être lu par tout le monde. Ce message alors peut passer dans toutes les couches sociales", a-t-il affirmé.

Ce livre comporte 3 grandes parties à savoir les pesanteurs sociales néfastes à l'instruction de la fille, les illustrations par des faits de la société et les approches de solutions. L'auteur, à travers cette œuvre, veut poser des actes forts pour que ce fléau qui gangrène la société Africaine puisse réduire voire éradiquer.

John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire